La fonction publique recrute des hackers de confiance

Julie Krazowsky
DOSSIER : Les métiers de l'informatique

Dans la fonction publique, les profils d'experts en sécurité informatique sont très recherchés. Au point que l'ANSSI, l'agence nationale de la cybersécurité, et le ministère des Armées n’hésitent plus à s’afficher avec la communauté des hackers francophones.

Informatique, hacker, cybersécurité

Organisée chaque été depuis 15 ans au New York Hôtel Convention Center, à Disneyland Paris, la Nuit du hack est un tournoi francophone qui rassemble des milliers de passionnés de sécurité informatique. Cet événement clôture Hack in Paris, l’autre grand rendez-vous professionnel sur la sécurité informatique.

Nuit du hack : haut lieu du recrutement  public de combattants numériques

Or, depuis peu, il n’est pas rare d'y croiser dans les allées des représentants de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) ou de Comcyber, le commandement de la cyberdéfense française (ministère des Armées). Ils sont là pour recruter leurs futurs responsables de la sécurité des systèmes d'informationSur son site web, l’ANSSI annonce même sa présence à la manifestation et invite activement les participants à visiter son stand. Nos agents, dit-elle, "vous présenteront nos activités et nos guides. Et vous pourrez rencontrer nos recruteurs dans l’espace recrutement sous le petit chapiteau". 

La Nuit du hack est un marché de premier choix pour des administrations en quête de profils rares et encore inexistants parmi les fonctionnaires.

De fait, selon Acteurs publics.com, à l’heure des cyberattaques, la Nuit du hack est "un marché de premier choix pour des administrations en quête de profils rares et encore inexistants parmi les fonctionnaires". En 2018, l'événement se déroulera pour la première fois à la Cité des Sciences et de l'industrie, à Paris, en 2018 (30 juin-1er juillet, photo ci-contre, la Nuit du hack, édition 2011).

Bien sûr, vous ne trouverez tout de même pas d'annonce "Hackers recherchés" sur la page Linkedin de l’ANSSI, mais l’agence recherche activement des profils pointus en sécurité informatique: des ingénieurs chargés d’analyser les vulnérabilités d’un système informatique et d’identifier les codes malveillants, des profils capables d’analyser techniquement les modes opératoires des cyberattaquants, par exemple. L’éventail des expertises recherchées, très large, se déploie autour de la sécurité des systèmes d’information. 

En 2018, la Nuit du hack se déroulera les 30 juin et 1er juillet à la Cité des sciences et de l'industrie, à Paris. Conseil vestimentaire piqué à nextinpact.com, il serait très bien vu d'y arborer un t-shirt des éditions des années précédentes... A toutes fins utiles.

Mais "au-delà des expertises, les agents de l’ANSSI sont portés par la même volonté de servir la Nation", rappelle Michel Babeau, sous-directeur des affaires générales de l’agence.

> Voir les profils recherchés par l'ANSSI listés dans notre article "L'ANSSI recrute".

 

Des hackers "éthiques", mais pas pour autant bénévoles !

Pour répondre aux besoins du marché et à ses missions, notamment celle de protéger les opérateurs d’importance vitale (OIV), l’agence recrute en permanence. Mais la guerre des talents fait rage entre le secteur privé et des administrations qui peinent à proposer des salaires aussi attractifs. Une réalité qu’affronte aussi la nouvelle cyberarmée, créée en décembre 2016 par l’ancien ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Trois mille "combattants numériques" répondent déjà à l’appel et plus de 700 nouveaux postes sont ouverts pour les années 2018-2019.

Si les administrations mettent en avant le regain d’intérêt, réel, des candidats pour le combat numérique au service du pays, la réalité prosaïque du compte bancaire les rattrape pourtant. Après quelques années, "l’envie de servir" le pays s’estompe, lorsque le secteur privé offre aux ingénieurs seniors un salaire multiplié par deux ou par trois.

Pour être attractive, l’administration n’a donc que deux options : 

  • assouplir les règles de recrutement
  • et rendre attrayantes les rémunérations.

"Nous y travaillons en lien avec la direction interministérielle des systèmes d’information",  nous confie un interlocuteur public. Reste que les statuts et les grilles de salaires ne sont pas encore adaptés aux besoins. Mais faute de fonctionnaires ayant les compétences recherchées, l'administration peut recruter des agents sous contrat en CDD ou CDI.

Côté recrutement, les collectivités territoriales ne sont pas en reste, avec des offres d'emplois "ingénieurs sécurité SI" ou encore "architecte réseaux et sécurité.

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE D'AUBERVILLIERS

RESPONSABLE TRAVAUX ET SECURITE (F/H)

Titulaire, Contractuel | 01/10/2019 | VILLE D'AUBERVILLIERS

VILLE DE SEDAN

RESPONSABLE DU SERVICE INFORMATIQUE H/F

Titulaire, Contractuel | 11/09/2019 | VILLE DE SEDAN

VILLE D'ARGENTEUIL

Technicien sécurité incendie et accessibilité H/F

Titulaire, Contractuel | 18/10/2019 | VILLE D'ARGENTEUIL

UNIVERSITE PARIS DAUPHINE

Ingénieur de production / Administrateur Office 365 à la Direction du Numérique

Titulaire, Contractuel, CDD | 18/10/2019 | UNIVERSITE PARIS DAUPHINE

Dossier du mois

concours-fonction-publique-etat

Concours de la fonction publique de l’Etat

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article