Fonction publique territoriale : les communes en tête pour l'apprentissage

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : L'apprentissage dans la fonction publique

Mairie

En 2006, 57 % des nouveaux contrats d'apprentissage de la fonction publique étaient établis par des communes, 6 % par les conseils généraux et 1 % par les conseils régionaux.

Du fait de leurs compétences propres, les mairies offrent beaucoup d'emplois ouvriers, techniques (espaces verts, bâtiment), tandis que les départements et les régions ont davantage besoin de profils type "chargés de mission".

Ainsi, 35 % des apprentis recrutés par les communes sont de niveau CAP-BEP, 35 % sans qualification, 20 % de niveau Bac et 9 % de niveau Bac +2. Les départements emploient plutôt des jeunes niveau Bac et les régions niveau Bac +2 et supérieur.  

Métiers en tension

Aucune statistique ne recense les métiers ou les diplômes les plus concernés, mais il s'agit en général des secteurs dits "en tension" : bâtiment, espaces verts, informatique parfois, auxiliaires de puériculture, etc.

Le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) encourage d'ailleurs le développement de l'apprentissage - qui ne représente pour l'instant que 0,3 % de l'emploi territorial - comme un moyen de résoudre certains problèmes de recrutement. Son guide pratique, conçu pour aider les collectivités à monter les dossiers, recense en annexe les métiers et diplômes possibles.  

Un CFA spécifique

Un premier CFA dédié à la fonction publique, porté par le CNFPT et financé par le conseil régional d'Ile-de-France, a ouvert en janvier 2008 à Issy-les-Moulineaux. Pour le moment concentré sur la formation des auxiliaires de puériculture, il devrait rapidement s'élargir aux filières techniques.

Le CFA trouve les employeurs pour ses apprentis. Il vise par ailleurs clairement le recrutement à l'issue de la formation et prépare en ce sens aux épreuves du concours : "Même s'ils ne sont pas légalement tenus de rester, la grande majorité des apprentis sortis de la première promotion ont été embauchés par la collectivité qui les a formés, note Valérie Paumier-Bancel, la directrice du CFA, qui pourrait faire des émules dans d'autres régions. C'est également un bon moyen de répondre aux besoins des collectivités sur les métiers dont l'exercice est un peu particulier dans le secteur public, comme ceux de la gestion et du technique, pour lesquels l'offre de formation n'est pas toujours adaptée. Par exemple, les petites communes recherchent des agents polyvalents dans le bâtiment et non des plombiers ou des électriciens."  

Un choix de politique sociale

Certaines collectivités ont recours à l'apprentissage dans le cadre de leur politique sociale : l'objectif est alors de favoriser l'insertion professionnelle des jeunes en leur donnant une première expérience et non de les recruter à l'issue du contrat, ce qui élargit considérablement l'éventail des métiers touchés.

Le Répertoire des métiers établi par le CNFPT peut donner des idées sur les secteurs et les collectivités où postuler, car la fonction publique territoriale est encore largement méconnue chez les jeunes.  

%%HORSTEXTE:1%%

Les préparations de Carrières Publiques

Carrières Publiques propose des préparations aux concours rédigées par des membres du jury.

Celles-ci sont composées de :

  • Fiches thématiques d'apports de connaissance
  • Ouvrages méthodologiques pour chaque épreuve
  • 4 devoirs avec correction personnalisée pour chaque épreuve

PRÉPAREZ VOTRE CONCOURS

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article