Coronavirus et justice : deux agents touchés, réduction des parloirs

Christine Cathiard
DOSSIER : Les métiers de la justice et du droit

La Chancellerie n’a eu à ce jour que deux cas confirmés parmi les agents du ministère et aucun cas confirmé parmi les détenus. Une réduction des parloirs est prévue. Un plan de continuation pour les tribunaux est mis en place.

 

prison

La cellule de crise du ministère de la Justice a été réunie après les décisions annoncées par le Président de la République au sujet de l’épidémie de coronavirus.

Comme l’a rappelé le Président de la République, l'urgence est de “protéger nos compatriotes les plus vulnérables et de freiner l'épidémie.”

A ce stade, la Chancellerie n’a eu que deux cas confirmés parmi les agents du ministère et aucun cas confirmé parmi les détenus.

 

Les services du ministère se sont préparés à cette échéance

 

Ils ont préparé des plans de continuation d’activité pour permettre à la Justice de faire face à ces obligations essentielles pour la vie de la Nation.

Il a été indiqué aux chefs des neuf zones de défense que ces plans pouvaient être déclenchés au vu de la situation des effectifs dans les juridictions, les prisons et les foyers de la protection judiciaire de la jeunesse.

La Justice doit faire face à ses missions en cas d’absentéisme de ces agents, qu’il soit lié aux fermetures de crèches et d’écoles décidées pour freiner la propagation de la pandémie, au fait qu’ils présentent des vulnérabilités ou qu’ils rencontrent des difficultés de transport.

 

Le tribunal limite son activité aux urgences civiles et pénales

 

Le tribunal qui sera amené à déclencher son plan de continuation d’activité limitera son activité aux urgences civiles, qui peuvent concerner par exemple des situations de péril imminent, et aux urgences pénales.

 

Réduction des parloirs et vidéoconférence

 

Dans les établissements pénitentiaires, le déclenchement des plans de continuation d’activité amènera une réduction des parloirs et à une limitation des activités.

Des instructions en matière pénale et en matière civile viendront accompagner le déploiement des plans de continuation d’activité. L’usage de la vidéoconférence pourra ainsi être développé. Et, face à des cas de force majeure, certaines incarcérations pourront être différées.

La garde des sceaux a pris attache avec les auxiliaires de justice, avocats, huissiers, greffiers des tribunaux de commerce pour les informer de ces évolutions. Elle les rencontrera dès le 15 mars.

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

GRAND COGNAC COMMUNAUTE DE COMMUNES

Directeur-trice systèmes d’information h/f

Titulaire, Contractuel, CDD | 26/03/2020 | GRAND COGNAC AGGLOMERATION

VILLE DE LA FERTE ALAIS

UN (E) DIRECTEUR DES SERVICES TECHNIQUES H/F

Titulaire, Contractuel | 25/03/2020 | VILLE DE LA FERTE ALAIS

SMECTOM DU PLANTAUREL

Chargé.e d’étude - Pôle Ingénierie (h/f)

Titulaire, Contractuel | 23/03/2020 | SMECTOM DU PLANTAUREL

VILLE DE LA FERTE ALAIS

Gestionnaire / Responsable comptable et finances H/F

Titulaire, Contractuel | 20/03/2020 | VILLE DE LA FERTE ALAIS

Dossier du mois

concours-fonction-publique-etat

Concours de la fonction publique de l’Etat

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article