Concours : remplir le dossier de l'épreuve RAEP

Séverine Cattiaux • mis à jour le
DOSSIER : Fonction publique : la reconnaissance des acquis de l'expérience

La RAEP est une épreuve de concours de plus en plus répandue dans la fonction publique. Elle consiste, comme son nom l'indique à reconnaître les acquis de votre expérience professionnelle. Une partie de cette épreuve consiste à remplir un dossier qui ressemble à une candidature classique.Mais avec des spécificités notables, que vous allez découvrir ici !
 

Concours Candidature CV

L'épreuve de la reconnaissance des acquis de l'expérience (RAEP) comprend un dossier à remplir par le candidat. Ce dossier se présente sous la forme d'un formulaire à renseigner, fourni par l’organisateur du concours. Seule la forme du document à renseigner est imposée. En revanche, le contenu doit être très personnel et implique un investissement important du candidat en temps et en matière grise. Ce dossier comprend deux parties

  1. Une curriculum vitae, mais plus détaillé que le CV classique.
  2. Une rédaction libre dans laquelle vous parlez de vous, de vos capacités à occuper le poste visé au regard de ses acquis de votre expérience professionnelle. Un exercice moins facile qu’il n’y paraît. 

Les candidats éprouvent des difficultés à prendre du recul par rapport aux tâches effectuées pour faire ressortir leurs compétences, leurs aptitudes, leur potentiel.

Quel que soit votre parcours, ne sous-estimez pas le temps à consacrer au dossier RAEP. Si le dossier RAEP écrit est rarement noté, celui-ci doit être constitué avec soin par les candidats, car les jurys s'appuient sur ce dossier, et en tiennent compte pour noter l'épreuve orale RAEP.  Les jurys ne laissent rien passer, à en croire la lecture de leurs rapports sur les épreuves RAEP.

"La maîtrise de l’orthographe laisse trop souvent à désirer" — "Les candidats retiennent des conduites de projets trop anciennes" — "Manque de rigueur" — "Manque d’exhaustivité" — "Beaucoup de dossiers, bien que se présentant comme complets ou détaillés, apparaissent clairement comme n’étant pas le fruit de l’investissement personnel du candidat" — "Les candidats ont des difficultés à prendre du recul par rapport aux tâches effectuées pour faire ressortir leurs compétences, leurs aptitudes, leur potentiel" — "Les candidats ne parviennent pas à dégager les enjeux de leur travail actuel, ou du service dans lequel ils travaillent".

L’expérience acquise dans le secteur privé est parfois tue, ce qui est très regrettable.

Dossier RAEP : écrire votre CV

Parcours professionnel et parcours de formation

Cette première partie du dossier RAEP est un peu fastidieuse. Vous devez retracer votre parcours professionnel en décrivant les différents postes et fonctions occupés au cours de votre carrière.

Chaque poste doit être caractérisé avec précision. Candidat ayant déjà travaillé dans la fonction publique, vous indiquez donc la catégorie (A, B, C), le corps ou cadre d'emplois et le domaine d’activité. Indiquez la période d'occupation des fonctions, et les nom et coordonnées de l'employeur. Les missions, les travaux et les principales compétences mises en oeuvre dans cette activité doivent être détaillés.

Par ailleurs, dans cette première partie "CV", il vous faut dérouler votre parcours de formation professionnelle et continue, en lien avec vos compétences et votre projet professionnel.

Comment remplir le dossier RAEP : conseils pratiques

Vous devez fournir un effort de synthèse, après avoir recherché et rassemblé des éléments précis. Pour les trouver, consultez les répertoires de métiers en ligne : le RIME, le ROME, le dictionnaire interministériel des compétences des métiers de l'Etat, les fiches métiers d'Emploi public... D’autres documents sont également d’un grand secours, comme les fiches des entretiens professionnels, les notes d’observation de formateurs, etc. Sans oublier les fiches métiers, comme celles d'Emploipublic.fr.

Présentez les postes occupés et les formations suivies dans l’ordre chronologique. Les jurys apprécient. Cette précision parce que l'on recommande généralement l'ordre chronologique inversé (du plus récent au plus ancien) pour les CV classiques.

Vous avez la mémoire qui flanche ? Rien ne vous interdit de vous faire aider par vos supérieurs, vos collègues qui travaillent ou ont travaillé avec vous!

Dossier RAEP : la rédaction libre (lettre de motivation RAEP)

Après avoir établi retracé votre parcours professionnel et de formation sur le formulaire, il faut maintenant écrire une lettre de motivation. Là aussi, l'exercice ne ressemble pas tout à fait à l'écriture d'une lettre de motivation classique.  La rédaction RAEP est plus longue puisque votre texte doit courir sur une à deux pages dactylographiées. Qu'allez-vous écrire ? En fait, et cette fois comme pour une lettre de motivation classique, vous devez faire votre "autopromotion", c'est-à-dire mettre en avant vos acquis  professionnels et vos compétences. Vous devez faire le tri parmi vos expériences, en ne retenant que les expériences, les savoir-faire et savoir-être qui vous semblent absolument pertinents pour le poste auquel vous aspirez.

Là aussi, les jurys ne sont pas des tendres, et leur commentaires sur les copies qu'ils ont eues entre les mains.

Retours d'expérience : commentaires de jurys sur les lettres de motivation RAEP 

"Les plans ne sont pas toujours pertinents"  — "On constate un certain formatage des dossiers qui ne laissent pas souvent transparaître la personnalité des candidats"  — "La présentation retrace le parcours de façon descriptive et ne met pas assez en valeur l’acquis professionnel"  — "La lettre de motivation contient rarement autre chose qu’un rappel du déroulé de carrière conclu par un « vu ce que j’ai fait je mérite bien d’accéder au grade supérieur" (in "La RAEP par l’exemple", Dunod).

La lettre de motivation contient rarement autre chose qu’un rappel du déroulé de carrière, conclu par : vu ce que j’ai fait, je mérite bien d’accéder au grade supérieur...

> Avant de rédiger la lettre de motivation du dossier RAEP

Faites une liste

Ayez à l’esprit qu’il s’agit de vous mettre valeur..., sans en faire trop ! Avant de rédiger, listez toutes les fonctions et activités de votre parcours professionnel et extraprofessionnel en retenant uniquement celles qui ont un rapport avec le poste visé. Cela suppose évidemment que vous sachiez parfaitement quelles sont les missions, tâches, périmètres d’action, etc. de votre futur poste... Sinon, lisez attentivement, in extenso, l’arrêté de concours et la fiche de de (futur) poste.

A partir de cette liste, explicitez le plus finement possible les tâches accomplies, les projets réalisés, les compétences acquises, les savoir-faire, les savoir-être, en face de chaque fonction et activité. L'objectif : démontrer que vous êtes prêt, motivé, que vous avez la carrure adéquate pour endosser vos futures responsabilités.

Inspirez-vous de cet exemple de "lettre de motivation RAEP"

Missions, activités, tâches, compétences, savoirs, savoir-faire, savoir-être… Tout cela vous semble un peu flou. Prenons un exemple pour éclairer votre lanterne.

> Ma mission

  • J’ai eu en charge la rédaction de... l’Agenda 21 (document posant les actions à mener en faveur du développement durable) de ma commune.

> Mes activités

  • Comprendre les actions en matière d’environnement de tous les services.
  • Rencontrer les services, les élus et tous les acteurs nécessaires.
  • Récupérer de nombreuses données environnementales, etc.
  • Benchmarking et consultation d’autres agendas 21. Etc.

> Mes compétences 

  • Je connais le Code de l’environnement  (savoir). 
  • Je sais rédiger des documents particulièrement complexes (savoir-faire). 
  • Je suis méthodique et consciencieux  (savoir-être). Etc.

Il est toujours possible de tirer avantage d’un élément, qui de prime abord semble vous desservir.

Surmontez une difficulté fréquente : des expériences qui, a priori, ne vous semblent pas utiles pour votre recherche d'emploi

C’est à l'occasion de cette phase de mise à plat de vos expériences professionnelles que surgissent beaucoup d'interrogations sur la pertinence de celles-ci au regard du poste auquel vous postulez. Certaines ne collent pas, sans aucun doute : par exemple, ces quelques mois passés à faire du porte à porte pour vendre des produits ménagers, ou encore le collage d'affiches publicitaires chez les commerçants, si vous postulez à poste de responsable d'équipe dans un service technique d'une mairie. D'autres en revanche, votre expérience dans un vignoble pour faire les vendanges par exemple, peuvent être exploitées utilement.

En tout cas, quels que soient vos doutes sur la pertinence de vos expériences, un conseil : regardez la bouteille à moitié pleine, plutôt que la bouteille moitié vide ! En fait, si vous réfléchissez bien, il est toujours possible de tirer avantage d’un élément qui de prime à bord semble vous desservir. Exemples.

1 — Les tâches accomplies dans tel service vous paraissent ternes.

> Donnez-leur du lustre en vous posant ces bonnes questions.

  • A quoi sert cette tâche ?
  • Qu’est-ce qui est en jeu dans l'accomplissement de cette tâche ,
  • Comment vais-je m'y prendre pour mettre en avant ce qui m'avantage ?  

2 — Vous êtes bien en peine de lister vos fonctions, parce qu’en 10 ans d’activité professionnelle vous n’avez jamais changé de poste. Etes-vous d’ailleurs une personne capable de s’adapter à un nouveau poste ? Etes-vous crédible, au fond ?

> Rassurez-vous, il suffit de changer la focale pour vous tirer d’affaire. Dégagez plutôt les différents projets qui vous ont été confiés durant ces dix années, relevez les refontes de votre service, auxquelles vous avez dû vous adapter, les différents responsables avec qui vous avez travaillé, etc.

3 — Vous n’avez jamais encadré d’équipe... et vous postulez à un poste d'encadrant

Comment démontrer au jury que vous êtes capable d'encadrer une équipe ? Il est nécessaire d’élargir le champ. Avez-vous fait du tutorat, de l’animation, de la coordination... Avez-vous piloté un projet en dehors peut-être de votre activité professionnelle ? Mettez ainsi en avant toute type expérience qui témoigne de votre capacité à écouter, déléguer, à donner des consignes, à emmener un groupe de personnes vers un objectif, etc.

> La rédaction de la lettre de motivation RAEP

Vous disposez à présent de matériaux solides prêts à l’emploi. Il vous faut agencer ces éléments. Autrement dit, construire le plan de votre lettre. Qu’allez-vous écrire en introduction, dans le corps du texte et en conclusion ?

Pour bien commencer votre rédaction...

Une astuce pour trouver le fil conducteur de votre lettre de motivation RAEP. Posez-vous la question :"Qu’est-ce que je veux raconter au jury ?" Rédigez une sorte de synopsis, de condensé, de ce que vous souhaitez exprimer.  

Exemple :  "J’adore mon emploi actuel, ma formation m’y a naturellement conduit(e). Ce sont les missions de xxx qui m’ont ensuite permis de développer des compétences dans xxx. Il se trouve qu’entre-temps j’ai suivi la formation xxx, parce que j’avais aussi l’intention de faire xxxx. L’activité de xxx m’a vraiment intéressée, quand j’ai occupé le poste xxx. Pour toutes ces raisons, j’ai trouvé logique de me présenter au concours de xxx" 

Quel plan adopter pour écrire votre lettre de motivation RAEP ?

Il existe deux possibilités, suivant le type de votre parcours :

  • suivre une logique d’évolution, de progression, reflétant votre parcours, sans toutefois réciter son CV. 
  • ou bien, si votre parcours est plutôt éclectique, il vaut mieux alors faire ressortir les dominantes dans votre plan.

Il n'est pas interdit de mixer les deux types de plans !

Une fois le plan établi, lancez-vous dans la rédaction. Les phrases trop longues et creuses sont à bannir. Tous les mots doivent avoir une raison d’être dans votre texte. Intégrez des éléments précis, des chiffres au besoin. C’est le moment de faire la preuve de vos capacités d’analyse et de synthèse, en utilisant des mots appropriés, les tournures qui conviennent.

Pour l’introduction, une dizaine de lignes, soyez vif, présentez le poste que vous occupez actuellement, puis introduisez votre plan.  En conclusion, récapitulez vos atouts et projetez-vous dans vos futures responsabilités.

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE COULOMMIERS

Technicien bâtiment maintenance et travaux neufs (h/f)

Titulaire, Contractuel | 19/11/2019 | VILLE DE COULOMMIERS

VILLE DE COULOMMIERS

Un(e) Responsable des Finances et Comptabilité H/F

Titulaire, Contractuel | 19/11/2019 | VILLE DE COULOMMIERS

Commercial Sédentaire B to B H/F

Commercial Sédentaire B to B H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 19/11/2019 | Anonyme

VILLE DE CHAMPIGNY SUR MARNE

Chargé de mission Foncier H/F

Titulaire, Contractuel | 19/11/2019 | VILLE DE CHAMPIGNY SUR MARNE

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article