Concours : le résumé de texte

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Préparation aux concours de la fonction publique – Les différents types d’épreuves

Cette épreuve est proposée, sous des formes proches, dans plusieurs concours de catégories A et B de la fonction publique, avec un fort coefficient. Le résumé de texte ne requiert pas de connaissances particulières. Il a pour but d'évaluer vos capacités à condenser des informations et à les restituer clairement et fidèlement. Pour y parvenir, voici quelques conseils et principes simples.

Réviser

(Informations vérifiées le 1/12/2015) Le résumé de texte est une épreuve traditionnelle des concours administratifs. Elle consiste à restituer, de façon condensée, en un nombre de mots fixé, les informations essentielles d’un texte. Il s’agit de retenir ce qu’il contient de plus important. Sa durée : 3 heures.

 1 – Bien lire les instructions

Avant d’entamer la lecture du texte, examinez attentivement les instructions données dans l’énoncé du sujet. Ces dernières fixent les règles de ce qui est demandé aux candidats et, notamment, la durée de l’épreuve, le nombre de mots exigé, la façon dont ils sont comptabilisés, le fait de savoir si les citations sont autorisées, si la présence d’un titre est obligatoire…

 2 – Une lecture attentive du texte

Avant de se lancer dans la rédaction, prenez le temps de lire le texte avec un maximum d'attention. Cette lecture comprend deux phases.

  • Une première lecture, globale, l'objectif étant de saisir la portée et le sens général du texte. Le thème et la problématique doivent être clairement identifiés. Soyez vigilants à l’identité de l’auteur, à la nature du texte et au contexte dans lequel il s’inscrit.
  • Une seconde lecture, analytique, doit s’effectuer paragraphe par paragraphe. Elle a pour objet de souligner les mots ou les groupes de mots-clés, d’encadrer les mots de liaison et de formuler brièvement, au brouillon ou dans la marge, les idées intéressantes à retenir.

 3 – Repérer les clés de compréhension

Pour s’assurer d’une bonne et rapide compréhension d’un texte, vous avez intérêt à recenser les clés de lecture qui mettent en valeur la structure du texte. Il s’agit de la phrase annonçant le plan du texte, les mots d’articulation, les points de départ (d’abord, commençons par…), les oppositions (par ­contre, mais, toutefois…), les additions (d’une part, d’autre part, par ailleurs…), les illustrations (par exemple, ainsi…), les précisions (en effet, d’ailleurs…), les causes (car, parce que…), les consé­quences (donc, si bien que, c’est pourquoi…) et la fin d’un développement (enfin, en bref, en conclusion…).

4 – Ne pas donner son opinion

Reprenez toutes les idées importantes du texte. En revanche, les opinions et commentaires personnels ne sont pas admis dans ce type d’épreuve. Vous devez adopter un ton neutre.

 5 – Respecter l’ordre du texte

En règle générale, il est nécessaire, lors de la rédaction, de conserver l’ordre du texte car il s’agit de suivre le raisonnement de l’auteur. Les candidats ne peuvent ainsi remettre en cause une progression chronologique. Il peut toutefois être procédé à des regroupements entre différents paragraphes successifs afin d’éviter un enchaînement de mini paragraphes qui ne donnerait pas au correcteur une vue globale du texte. Par ailleurs, certaines idées présentes dans différentes parties du texte peuvent être regroupées si la pensée de l’auteur ne s’en trouve pas dénaturée.

 6 – Utiliser son propre vocabulaire

Le résumé de texte ne consiste pas en un montage de citations. Les candidats ne peuvent reproduire à l’identique des phrases tirées du ­texte. Ils doivent reformuler les idées exprimées par l’auteur avec leur propre vocabulaire. Toutefois, une exception à cette règle peut être tolérée lorsqu’il est impossible de rendre correctement une expression par des synonymes.

 7 – Respecter le nombre de mots demandé

Les résumés consistent le plus souvent à resserrer le texte au 1/4 ou 1/5 dans le cas de certains concours B, au 1/10e dans le cas des concours A et de certains autres concours B. Une marge de plus ou moins 10 % est généralement tolérée. Pour un résumé en 300 mots, les candidats devront ainsi présenter une copie comprise entre 270 et 330 mots. Tout écart au-delà de la marge de tolérance est sévèrement sanctionné dans la notation.

Il est donc indispensable de savoir compter les mots d’un texte. Voici quelques règles à retenir :

  • les « petits mots », les articles, même élidés (l’, d’), les conjonctions, les pronoms… comptent pour 1 mot ;
  • les dates (1515, 1789) comptent pour 1 mot ;
  • les mots composés figurant ­comme tels au dictionnaire comptent pour 1 mot. Exemples : compte-gouttes, 1 mot ; mais compte rendu, 2 mots ; socio-économique, 1 mot ;
    aujourd’hui compte pour 1 mot ;
  • « a-t-il » compte pour deux mots (on ne compte pas le t) ;
  • les pourcentages (50 %) comptent pour 2 mots ;
    les sigles (SNCF, CGT…), 1 mot ;
  • les noms propres : Jean de La Fontaine, 4 mots ;
  • la ponctuation n’est pas prise en compte.

Le jour de l’épreuve, pour éviter de perdre du temps à compter sans cesse les mots, les candidats peuvent avoir intérêt à confectionner des feuilles de brouillon quadrillées : 15 mots par ligne sur 20 lignes, soit 300 mots.

Les candidats doivent indiquer sur leur copie le nombre de mots employés. Deux techniques sont possibles :

  • soit les candidats indiquent le total cumulé des mots utilisés après chaque paragraphe, ce qui permet de suivre une progression ;
  • soit les candidats indiquent après chaque paragraphe, entre parenthèses, le nombre de mots contenus dans le paragraphe, suivi, entre doubles parenthèses ou entre crochets, du total cumulé.

En toute hypothèse, le total des mots doit toujours figurer en fin de devoir.

%%HORSTEXTE:1%%

Les préparations de Carrières Publiques

Carrières Publiques propose des préparations aux concours rédigées par des membres du jury.

Celles-ci sont composées de :

  • Fiches thématiques d'apports de connaissance
  • Ouvrages méthodologiques pour chaque épreuve
  • 4 devoirs avec correction personnalisée pour chaque épreuve

PRÉPAREZ VOTRE CONCOURS

Dossier du mois

concours-fonction-publique-etat

Concours de la fonction publique de l’Etat

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article