Concours conseiller d’éducation populaire et de jeunesse (CEPJ) – 3e concours

La Rédaction
DOSSIER : A

Fonctionnaire de l’Etat de catégorie A, le conseiller d’éducation populaire et de jeunesse peut exercer dans 13 spécialités (lecture, danse, musique, etc.). Ce concours de troisième voie s’adresse à des salariés expérimentés issus du secteur privé notamment. Topo.

Education populaire et de jeunesse

Conseiller d’éducation populaire et de jeunesse (CEPJ) : l’essentiel sur le concours de 3e voie

Fonction publique de l’Etat, concours de catégorie A

A qui s’adresse ce concours ?

Les candidats doivent faut justifier de l’exercice, pour une durée de 4 ans pendant les 8 dernières années:
  • d’une ou de plusieurs activités professionnelles,
  • d’un ou de plusieurs mandats de membre d’une assemblée élue d’une collectivité territoriale, d’une ou de plusieurs activités, y compris bénévoles, comportant l’exercice continu de responsabilités au sein d’une association.
Les candidats doivent aussi remplir les conditions générales d’accès à la fonction publique.
 

Quelles sont les épreuves du concours externe conseiller d’éducation populaire et de jeunesse ?

Les 13 spécialités du concours CEPJ

  1. Livre et lecture ;
  2. art dramatique ;
  3. arts et traditions populaires ;
  4. arts plastiques ;
  5. danse ;
  6. image et son ;
  7. musique ;
  8. expression écrite et orale ;
  9. sciences économiques et juridiques ;
  10. sciences humaines appliquées ;
  11. activités scientifiques et techniques ;
  12. sciences et techniques de la communication ;
  13. jeunesse.
Les candidats font connaître lors de leur inscription par internet, la spécialité choisie, les trois thèmes retenus pour l’épreuve n° 5 ainsi que l’épreuve orale facultative qu’ils désirent éventuellement subir.

Admissibilité : 3 épreuves

Epreuve  n°1 - Epreuve écrite de culture générale portant sur un sujet d’actualité en rapport avec l’éducation populaire ou la vie associative.
 
Epreuve  n°2 - Epreuve écrite de spécialité : analyser un document portant sur un sujet en rapport avec la réalité contemporaine choisi dans l’une des spécialités du concours.
 
Epreuve  n°3 - Epreuve écrite de pédagogie générale relative au domaine de la jeunesse et de l’éducation des adultes.
Épreuves orales d’admission

Admission : 3 épreuves + 1 épreuve de langue facultative

Epreuve n°4 - Epreuve orale portant sur la vie associative, l’organisation et le fonctionnement de l’administration publique française, les notions essentielles relatives à l’Europe et aux institutions internationales. Exposé et entretien avec le jury à partir d’un sujet tiré au sort par le candidat.
 
Epreuve n° 5 - Une évaluation de la compétence technique dans la même spécialité que celle de l’écrit.
 
Epreuve n° 6 - Conduite pédagogique d’une séance de travail avec un public, dont le sujet est déterminé par le jury dans la même spécialité que l’épreuve n°5. La présentation critique de cette séance par le candidat est suivie d’un entretien.
 
Épreuve n° 7 (facultative) - Epreuve orale facultative de langue étrangère (allemand, anglais, arabe, espagnol, italien, portugais, russe) ou régionale (alsacien, basque, breton, catalan, corse, flamand, occitan) ou interrogation portant sur le traitement automatisé de l’information.
 
Voir la fiche détaillée de ce troisième concours sur Carrières Publiques
 

Quelles sont les dates du concours conseiller d’éducation populaire et de jeunesse ?

Comment préparer le concours conseiller d’éducation populaire et de jeunesse ?

Les conseils de préparation

Les préparations de Carrières publiques

Quels sont les débouchés du concours conseiller d’éducation populaire et de jeunesse ?

A l’issue des épreuves d’admission, le jury dresse par ordre de mérite et par spécialité la liste de classement des candidats proposés à l’admission et la liste complémentaire. Le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la jeunesse et des sports, arrête, dans l’ordre de mérite, la liste des candidats déclarés admis au concours de conseiller d’éducation populaire et de jeunesse, et la liste complémentaire.
 
Les lauréats intègrent le corps des conseillers d’éducation populaire et de jeunesse de l’Etat (catégorie A). Ils sont d’abord nommés stagiaires avant d’être titularisés (ou licenciés si le stage n’est pas concluant).  Il sera chargé de missions de formation, de conseil et d’expertise, d’expérimentation et de recherche visant à
  • favoriser l’autonomie des jeunes et leur prise de responsabilité à travers l’engagement et le volontariat, l’accès à des loisirs éducatifs de qualité et à une information adaptée ainsi qu’à une mobilité internationale ;
  • soutenir le dynamisme et le développement de la vie associative par le conseil, l’aide à la structuration et aux projets des associations ainsi qu’à la formation et à la qualification des acteurs ;
  • développer l’accès du plus grand nombre à l’éducation non formelle et à la formation tout au long de la vie.
Les fiches métiers
 
Les offres d’emploi
 
Voir les offres d’emploi destinées aux conseillers socio-éducatifs
 
 

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK