Les nouveaux contrats aidés, meilleurs tremplins vers l'emploi

Séverine Cattiaux • mis à jour le
DOSSIER : Les secteurs qui recrutent dans la fonction publique territoriale

Découvrir des métiers du service public, reprendre confiance en soi, se former et rebondir vers un emploi pérenne. Les collectivités territoriales et intercommunalités proposent de nombreux contrats emploi compétences (CEC). Un nouveau type de contrat aidé.

Contrat aidé, apprentissage

Depuis janvier 2018, les contrats aidés sont rebaptisés contrats emploi compétences (CEC). Plus sélectifs à l'entrée, ces CEC sont conçus pour mieux accompagner et mieux former les bénéficiaires, dans l’optique de retrouver un emploi. 

Comme auparavant, seules les personnes les plus éloignées du marché du travail sont susceptibles d'obtenir un CEC: 

  • les jeunes de 16 à 25 ans qui n'ont pas le baccalauréat,
  • les travailleurs handicapés,
  • les jeunes des quartiers prioritaires de la ville
  • ou encore les chômeurs de longue durée.

Contrat emploi compétences : les bénéficiaires potentiels 

"Les personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières d'accès à l'emploi" ((article L5134-20 du Code du travail). Avec une priorité aux personnes qui résident dans les quartiers prioritaires de la ville.

 

A qui s’adresser pour bénéficier d'un parcours contrat emploi compétences?

Les collectivités territoriales et structures intercommunales proposent une myriade de contrats emploi compétences, sur des postes tels que

  • surveillants à la sortie des écoles,
  • agents d’entretien,
  • agents de restauration,
  • médiateurs dans les lieux publics,
  • assistantes petite enfance,
  • aides-Atsem,
  • adjoint d'animation,
  • etc. 

Toutefois, ce ne sont pas les employeurs publics territoriaux qui recrutent en direct les candidats. Ceux-ci doivent s’adresser 

Ces "prescripteurs" proposent aux recruteurs des candidats préalablement repérés en fonction de leur profil et de leur projet professionnels.

 

Un projet professionnel à définir en amont

Le contrat aidé nouvelle formule s’inscrit dans un parcours emploi compétences (PEC). Un entretien entre le prescripteur, l’employeur et le candidat est organisé, en amont de la signature du contrat, pour définir le projet professionnel du futur salarié.

Le CEC n'est pas là pour répondre aux besoins d'un employeur, mais pour servir le projet professionnel d'un demandeur d'emploi.

"Le CEC n'est pas là pour répondre aux besoins d'un employeur, assure Marie Grattepanche, en charge de l’accompagnement des salariés en insertion à l’Eurométropole de Strasbourg, mais pour servir le projet professionnel d'un demandeur d'emploi." 

"Plusieurs titulaires du CAP Petite enfance [formation diplômante refondue et rebaptisée CAP accompagnement petite enfance) sont actuellement sur des postes d'assistante petite enfance, en CEC, à l’Eurométropole de Strasbourg. L'employeur les a inscrites à la préparation du concours d'Atsem. Il leur appartiendra ensuite de réussir ce concours et les entretiens de recrutement pour obtenir un poste d'Atsem titulaire dans la collectivité."

 

Parcours emploi compétences pour reprendre confiance en soi 

Le salarié bénéficie tout au long du parcours d’un accompagnement de son conseiller référent. Par ailleurs, mettant la main à la poche dans le financement des CEC, l’Etat réclame à l'employeur un engagement plus important encore que pour les contrats aidés précédents, s’agissant de l’accompagnement des bénéficiaires. Un tuteur est ainsi affecté à chaque personne bénéficiant de ce type de contrat aidé.

Bien accompagnée, la personne en CEC reprend confiance en elle : je suis capable, j'ai un salaire, je remplis une mission d'intérêt public...

"L'intérêt du parcours emploi compétences, c'est non seulement l'accompagnement et la formation, mais aussi l'occasion de reprendre confiance en soi: je suis capable, j’ai un salaire, je remplis une mission d’intérêt public", tient à préciser Marie Grattepanche.

"Au chômage de longue durée, un homme de 54 ans adressé par Pôle emploi a entamé un CEC à l’Eurométropole de Strasbourg en qualité d'agent de surveillance, indique Marie Grattepanche. "Il a pu, poursuit-elle, grâce à ce contrat d'insertion, se remobiliser autour de son projet professionnel, faire de la recherche d'emploi... ll a fait un stage dans une société dans le domaine du camping, qui a souhaité l’embaucher. Il a donc suspendu son CEC de façon anticipée."

Toute une panoplie d'outils de formation pendant le CEC

Comme pour les précédents contrats aidés, le contrat emploi compétences est conclu pour une durée moyenne de douze mois, à raison de 20 heures par semaine. De quoi laisser le temps au salarié de suivre une formation. L’employeur doit mettre à sa disposition une panoplie d'outils visant à acquérir des compétences et à se former : remise à niveau, préqualification, période de professionnalisation, validation des acquis de l'expérience (VAE), acquisition de nouvelles compétences...

Les personnes en parcours emploi compétences sont éligibles à la période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP).

"Prescrite par le département, une dame de 38 ans a été affectée sur un poste d'animatrice périscolaire en CEC depuis un mois et demi, à l’Eurométropole de Strasbourg, témoigne Marie Grattepanche. Durant son contrat, elle suivra une certification de qualification professionnelle (CQP), financée par l'employeur pour apprendre le métier d'animatrice périscolaire, et pouvoir ensuite se positionner sur des offres d'emploi qui correspondent à ses compétences... Auparavant, cette personne avait bénéficié de deux contrats aidés dans le secteur de la petite enfance et de la restauration.

Renouvellement du contrat aidé, ce n'est pas automatique

Les contrats emploi compétences sont moins nombreux que les précédents contrats aidés. Les prescripteurs doivent sélectionner les profils les plus pertinents. Ce type de contrat aidé n'est proposé que si cet outil est jugé par le conseiller du service public de l'emploi, comme le plus adapté pour permettre au candidat d’acquérir de nouvelles compétences transposables dans le métier visé. 

Notez que le renouvellement d'un CEC dépend du bilan des actions réalisées dressé lors de l'entretien entre l'employeur, le prescripteur et le salarié, à l'issue du parcours emploi compétences. Il n'est pas automatique !

Dossier du mois

concours-ville-paris

Concours de la Ville de Paris

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article