Hausse du point d'indice: le salaire des fonctionnaires augmente-t-il vraiment ?

Séverine Cattiaux • mis à jour le
DOSSIER : Combien gagnent les fonctionnaires ?

Dans la fonction publique, le montant du salaire est lié à la valeur du point d'indice. Après six ans de gel, ce point d'indice a été revalorisé de 1,2% en 2016. Quel est l'impact de cette hausse sur la feuille de paie du fonctionnaire ? Nous avons posé la question à trois fonctionnaires : un prof, une infirmière et... une responsable RH dans une collectivité territoriale.

euros-loupe

Ces dernières années, les fonctionnaires estiment avoir perdu du pouvoir d'achat. Une partie d’entre eux auraient même observé une baisse de salaire. Certes, depuis juillet 2010, le point d'indice n’a pas augmenté, alors que l'inflation continue de progresser. Rappelons que le point d'indice, c'est ce qui sert à calculer le traitement indiciaire (ou salaire) des fonctionnaires.

>> Lire aussi : comment est calculé le traitement des fonctionnaires ?

Marc, enseignant dans le premier degré : "Pendant des années, on n'a pas vu la fiche de paie augmenter. Et même, elle a diminué pour ceux qui n'avaient pas d'augmentation de point dans la carrière..."  Sylvie, directrice des ressources humaines dans une collectivité, plussoie : "Chaque année, les gens perdaient du salaire du fait des cotisations de retraite qui augmentent régulièrement." Même infime, force est de constater qu’un changement s’est opéré depuis que la ministre de la Fonction publique, Annick Girardin, a pu annoncer une hausse de la valeur du point d’indice de 1,2 %. Elle l'a annoncé aux syndicats le 17 mars 2016. 

Gain sur le bulletin de paie : 2, 5, 18 euros...

La hausse du point d’indice a été effectuée en deux temps, 0,6 % en mars 2016, puis de nouveau de 0,6 % en février 2017. Au final, la valeur du point d'indice est passée de 4,63 en 2015 à 4,68 en 2017. Les effets sur la fiche de paie pour les 5,64 millions de fonctionnaires ? Ils sont loin d’être spectaculaires. Mais ils sont réels.

A la lumière de son tableau Excel, où sont classés les salaires des agents de sa collectivité, Sylvie, DRH d’une collectivité locale est catégorique : "L’impact sur les salaires est très mince." Elle extrait quelques exemples. Pour ce faire, l’experte de la fiche de paie prend soin de mettre de côté "les reclassements, les avancements d'échelon, qui interfèrent dans l'évolution du salaire" : "Je me borne à l’évolution du point d’indice. " Ce qui donne : "Une catégorie C qui percevait 1 272 euros en 2015 perçoit 1 274 euros en 2017, 2 euros de plus donc, grâce à l’augmentation du point d’indice de 1,2 %. Pour une catégorie B, à l’indice moyen de 500, le salaire entre 2015 et 2017 a évolué de 4 euros nets. Et si je prends une catégorie A, indice 700, c’est 5 euros de plus !"

L’impact sur les salaires est très mince.

L’impact de la revalorisation du point d’indice est un petit peu plus visible sur le salaire de Marc, l'enseignant. Entre juin 2015 et juillet 2016, Marc observe en effet une augmentation de 18 euros bruts sur son salaire et d’apprécier ce retour à la hausse : "Cela faisait quand même des années que c'était stable !" Quid de la deuxième augmentation du point d’indice de février ? "C’est trop tôt, je reçois mes fiches de paie avec deux mois de décalage..."

Des cotisations "retraite" en hausse !

Caroline est infirmière dans un hôpital public. Elle est donc concernée par la revalorisation du point d’indice, comme tout fonctionnaire. Elle déclare, contre toute attente : "Je me retrouve avec un salaire encore inférieur à ce que je touchais il y a quelques mois !"

L’infirmière n’a pas la berlue : "Je suis à 2 053 euros nets. Il y a un an de cela, je touchais 2 101 euros  !" Comment expliquer cette baisse ? "Le point d’indice a certes augmenté, mais mon salaire a diminué du fait probablement du transfert primes-points." Mes collègues aides soignants ont également fait ce constat..."

Fausse piste. Le transfert primes points n'y est pour rien.  En cherchant bien, Caroline débusque le coupable : "C'est le taux de la cotisation retraite qui est passé de 9.94 en 2016 à 10.29 au 1er janvier 2017 !" 

Eh oui ! Sur votre feuille de paie de janvier, pointez la ligne de la retenue pour pension civile : le montant ponctionné sur votre salaire brut ne cesse d'augmenter, et ce, au moins jusqu'en 2020. Les réformes de retraites de 2010 et 2020 prévoient une augmentation du taux des cotisations de retraite pour les aligner sur celui des salariés du privé (11% environ).

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE SAVIGNY SUR ORGE

Responsable adjoint du Service des Affaires Générales (H/F)

Titulaire, Contractuel | 19/08/2019 | VILLE DE SAVIGNY SUR ORGE

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

Responsable socio-éducatif (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDD | 09/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

CC RIVES DE MOSELLE

Gestionnaire de carrière et paie (H/F)

Titulaire, Contractuel | 01/08/2019 | CC RIVES DE MOSELLE

CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE
         

  

 

 

 

 

Au sein de la Direction de l’Autonomie (120 agents) dont les missions sont :

-d’assurer la convergence des politiques publiques en faveur des personnes en situation de perte d’autonomie du fait de l’âge ou du handicap, de fluidifier l’accès aux services et aux droits des personnes âgées dépendantes et aux personnes souffrant de handicap;

-de proposer une organisation de la direction et des services qui garantisse une mise en œuvre articulée des politiques publiques concernées;

-de garantir des modalités de gouvernance adaptées et évolutives aux politiques publiques conduites;

-de gérer les moyens humains dans une logique de gestion prévisionnelle des effectifs et des compétences et les ressources financières dans un cadre renouvelé de contrôle de gestion.

 

Votre rôle s’articulera de la façon suivante :

 

1)    En tant que Directeur(trice) adjoint(e) à l’autonomie, (40% ETP) :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-animer, coordonner et encadrer les services en charge de l’accueil, de l’instruction des prestations et de l’évaluation sociale et médico-sociale des publics relevant du champ personnes âgées et personnes handicapées,

-participer à l’équipe d’encadrement de la Direction Autonomie,

-définir des objectifs collectifs et individuels et évaluer les agents, anticiper les besoins en formation,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle.

 

La mise en œuvre des politiques :

 

-organiser les secteurs d’activité relevant du poste et contrôler l’atteinte des objectifs,

-veiller à la cohérence de mise en œuvre des politiques publiques au profit des deux publics dans le domaine de l’accueil, de l’évaluation des situations et de l’octroi des prestations,

-organiser et optimiser les moyens dédiés à l’accueil et l’information des usagers relevant des champs personnes âgées et personnes handicapées, en lien notamment avec les Maisons Départementales de la Solidarité,

-développer une organisation unifiée de l’instruction des prestations qui prenne en compte les spécificités des deux publics,

-veiller au déploiement des outils informatiques liés au champ d’intervention et facilitant les échanges d’informations internes au Conseil départemental et entre le Conseil départemental et les partenaires,

-participer à la mise en œuvre du schéma départemental de l’autonomie sur le volet des personnes handicapées (enfants et adultes).

 

2)    En tant que Directeur(trice) du Groupement d’intérêt Public de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (60% ETP):

 

La MDPH (40 agents) est placée sous la tutelle administrative et financière du Conseil Départemental (Direction de l’Autonomie), offre un accès unique aux droits et aux prestations pour les personnes handicapées.

 

Vous piloterez et coordonnerez la stratégie de mise en œuvre des politiques publiques liées au handicap tout en déclinant des actions dans un esprit de service public.

Les missions s’articulent autour des axes suivants :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-diriger les services du GIP en coordination et cohérence avec l'organisation de la collectivité et les orientations politiques préalablement définies,

-définir les besoins en effectifs et les compétences associées pour la direction,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle,

-identifier les besoins de formation collectifs des services et les besoins individuels de ses collaborateurs directs,

-piloter et contrôler le dispositif hygiène, sécurité et santé au travail dans sa direction.

 

Pilotage et coordination budgétaire et financière :

 

-élaborer, contrôler et exécuter le budget spécifique du GIP,

-assurer la coordination budgétaire en lien la Direction de l’autonomie et le Secrétariat Général de la DGA,

-garantir la fiabilité et la sécurité des procédures budgétaires,

-conduire l'analyse financière prospective et élaborer et alimenter les tableaux de bord financiers.

 

La mise en œuvre de la politique liée au handicap sur le territoire départemental :

 

-coordonner la mise en place des outils informatiques dédiés au domaine d’activité (SI Harmonisé, Via Trajectoire, …),

-assurer le déploiement de la Réponse Accompagnée Pour Tous (RAPT),

-préparer la mise en place de la Maison Départementale de l’Autonomie,

-assurer la coordination territoriale des interventions en faveur des personnes handicapées,

-garantir l’accueil, l’information, le conseil et l’accompagnement des usagers,

-permettre l’accès aux prestations de compensation du handicap,

-assurer la gestion du fonds départemental de compensation du handicap,

-préparer et organiser la Commission des Droits et de l’Autonomie,

-préparer et mettre en œuvre les décisions des instances représentatives de la MDPH (COMEX, CT),

-évaluer la qualité du service rendu aux bénéficiaires,

-établir et mettre en œuvre les conventions de partenariat afférentes au champs d’activités,

-développer et maintenir des partenariats internes et externes efficaces (ARS, Etat, Education Nationale, CNSA…).

">

Directeur(trice) adjoint(e) à l’Autonomie / Directeur(trice) MDPH H/F

Titulaire, Contractuel | 01/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article