Christophe Vergez, pour la reconnaissance du métier d'animateur socio-culturel

Laure Martin
DOSSIER : Connaître la fonction publique

Animateur socio-culturel depuis un peu plus de 20 ans, Christophe Vergez défend la valorisation et la reconnaissance de son métier au sein de la fonction publique territoriale.

Animateur

C’est à la fin du lycée que Christophe Vergez découvre l’animation. « Je me suis fait financer le Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateurs (Bafa) en 1999 dans le cadre du dispositif Jeune majeur, fait-il savoir. J’ai très vite compris que j’avais trouvé ma vocation. J’ai senti que l’approche auprès des enfants, c’était fait pour moi ! »

 

Christophe Vergez se décrit comme un touche-à-tout, dans la musique, dans le cirque. « Avec l’animation, j’ai trouvé le levier pour transmettre mes passions aux enfants, et cette transmission est ma motivation première », soutient-il. 

 

En parallèle d’interventions l’été en collectivité, il suit une formation en sociologie. « Je ne vivais pas de l’animation, mais après trois étés à intervenir au sein de la même collectivité d’Ambarès-et-Lagrave (Gironde), celle-ci a décidé de mettre en place une filière animation, et j’ai fait partie des premiers animateurs à être titularisés », indique-t-il. La municipalité lui finance son Brevet d’aptitude aux fonctions de directeur (BAFD) en 2002, « le premier cap d’une professionnalisation au sein d’une filière qui n’était pas encore très développée ».

 

Il commence alors à gérer les accueils périscolaires. « Ma mission était de répondre aux exigences d’un projet éducatif local », explique-t-il. Son travail consiste à organiser l’accueil des enfants sur les périodes qui encadrent l’école à savoir le matin, lors de la pause méridienne et le soir, tout en donnant des intentions éducatives. « A cette période, la présence d’animateurs proposant des temps éducatifs complémentaires à l’école était relativement nouveau, même pour les écoles, fait savoir Christophe Vergez. Dans un premier temps, l’enjeu a donc été de parvenir à trouver une cohérence, à trouver notre place en respectant le rythme des enfants en lien avec les temps scolaires et en travaillant à la sociabilisation de l’enfant. »

 

Une formation approfondie

 

Un travail qu’il accomplit de 2002 à 2010, avant de prendre une disponibilité pour convenance personnelle. « J’ai voulu découvrir une autre manière d’exercer mon métier et je me suis intéressé aux méthodologies actives, à l’éducation populaire, rapporte-t-il. Mais j’avais du mal à fédérer autour de ces notions. J’ai donc trouvé un emploi au sein d’une association de loisir qui intervient dans une école occitane. »

 

Dans cette démarche, la place laissée à l’enfant est plus prégnante. Il exerce dans cette structure pendant cinq ans, puis passe son Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS) mention Loisirs tous publics (LTP) afin notamment de prendre un peu de recul sur sa pratique et d’acquérir des compétences sur la méthodologie de projets. 

 

Après cette formation, Christophe Vergez retrouve un poste dans la Fonction publique territoriale, à Bassens (Gironde). « Les collectivités sont encore frileuses à l’emploi d’animateurs, dont le déroulement de carrière n’est pas encore clair, regrette-t-il.  Ma formation BPJEPS LTP a clairement facilité mon retour à un poste à temps plein. »

 

Aujourd’hui, Christophe Vergez est responsable du centre de loisir et directeur adjoint sur un accueil périscolaire de 300 enfants. « J’ai principalement en charge de l’accompagnement des équipes dans la réalisation des projets, souligne-t-il, précisant avoir également un rôle de formation auprès des nombreux animateurs vacataires titulaires du Bafa uniquement. Et de conclure : « Ma collectivité souhaite titulariser des animateurs et donner du sens à la filière. Mais de manière générale, il y a encore beaucoup à faire pour la reconnaissance du métier. » 

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE PIERREFITTE SUR SEINE

DIRECTEUR/TRICE ADJOINT/E EDUCATION ET ENFANCE (H/F)

Titulaire, Contractuel | 05/05/2021 | VILLE DE PIERREFITTE SUR SEINE

VILLE DE SAINT MANDE

Coordinateur/Coordinatrice jeunesse (h/f)

Titulaire, Contractuel | 29/04/2021 | VILLE DE SAINT MANDE

VILLE DE SARTROUVILLE

Directeur(trice) d’établissement (h/f)

Titulaire, Contractuel | 31/03/2021 | VILLE DE SARTROUVILLE

VILLE DE VANVES

Directeur(trice) du service Petite Enfance (h/f)

Titulaire, Contractuel | 25/03/2021 | VILLE DE VANVES

Dossier du mois

Département du Lot - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article