Hélène, ingénieur écologue, protège la biodiversité

Justine Kent
DOSSIER : Travailler dans l'environnement et l'énergie

Hélène Rouquette est directrice du service nature et paysage de la ville de la Rochelle (Charente-Maritime). Elle pilote 26 personnes, du technicien écologue aux experts en botanique.

Devenir ingénieur écologue

Quel est votre métier en quelques mots ?

Je coordonne le service nature et paysage. Mes missions principales consistent à gérer et préserver les espaces naturels, le patrimoine arboré. Je fais aussi de l’éducation à l’environnement, notamment auprès de notre centre nature municipal. J’encadre le volet développement durable et j’assure la coordination et la conduite de chantiers de restauration et de création de zones humides.

C’est un métier qui apporte la satisfaction de faire des aménagements utiles, qui protègent la biodiversité

La dénomination de votre fonction n’est pas ingénieur écologue, pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?

Ingénieur écologue est un intitulé auquel sont rattachés beaucoup de métiers. C’est une fonction qui porte sur la faune et la flore, les milieux naturels et les traits de côte littoral. Partout, l’ingénieur écologue veille au bon fonctionnement des écosystèmes naturels ou anthropisés.

Quelles sont vos missions au quotidien ?

Dans ma collectivité, j’ai par exemple rédigé un plan communal de biodiversité et de végétalisation. J’ai coordonné ce plan sur trois axes : la protection du patrimoine, en renforçant la continuité végétale en lien avec la faune. L’adaptation au changement climatique en gérant les eaux pluviales et les écosystèmes. Et enfin la sensibilisation du public via des chantiers participatifs. Parmi mes missions quotidiennes figurent l’encadrement et l’animation d’une équipe qui comprend des ingénieurs écologues et des spécialistes de la faune et de la botanique, qui m’aident à connaître le patrimoine.

Qu’est-ce que vous aimez dans votre métier d’ingénieur écologue ?

Il n’y a pas de monotonie dans ce métier. Chaque enjeu écologique pose des questions différentes. Le contexte, que l’on soit en milieu urbain ou moins urbain, est à intégrer dans le travail. Il faut savoir aussi collaborer avec des personnes aux compétences variées : des bureaux d’études, des experts, des services d’ingénierie écologique. C’est enfin un métier qui apporte la satisfaction de faire des aménagements utiles, qui protègent la biodiversité. Avec des résultats qui sont visibles rapidement, car on travaille sur le vivant.

Pourquoi avoir choisi de rejoindre le service public ?

On trouve des ingénieurs écologues dans beaucoup de cabinets d’étude et moins dans la Fonction publique. Cependant, la réglementation, qui se durcie au niveau national et européen, va augmenter le besoin de ce type de compétence.

Au départ, je me suis orientée vers l’Office national des Forêts (ONF), mais suite à une présentation d’un responsable qui travaillait en collectivité, j’ai réalisé qu’une autre voie était possible. Je ne voulais pas agir sur des plans de gestion longs, mais voir le résultat de mes actions. Et pour cela, le travail en collectivité est plus adapté.

>> A lire aussi : Devenir fonctionnaire de l’Etat à l’ONF : « Je suis garde forestier »

Quels parcours et formation vous ont conduit à ce métier ?

J’ai une maitrise de bio-physiologie végétale que j’ai suivi à l’université d’Angers. J’ai passé six mois au Canada dans le secteur forestier puis j’ai présenté le concours d’Agro-ParisTech Nancy. J’ai ensuite travaillé à la ville de Toulon puis à la mairie de Six-fours-les-Plages comme directrice environnement. Je suis en poste à la Rochelle depuis 2003.

Préparez votre concours avec Carrières Publiques

Pour vous aider à préparer l'un de ces concours, Carrières Publiques vous propose des préparations aux concours de la filière administrative, rédigées par des membres de jury.

Celles-ci sont composées :

  • De fiches thématiques d'apports de connaissances ;
  • D'ouvrages méthodologiques pour chaque épreuve ;
  • De 4 devoirs avec correction personnalisée pour chaque épreuve.

Préparez votre concours

 

Quelles compétences faut-il pour exercer le métier ?

L’ingénieur écologue est très polyvalent. Il faut connaitre le code de l’urbanisme, avoir des notions de droit, des connaissances sur l’aménagement du territoire et la conduite de travaux. Il faut aussi être à l’aise avec les outils cartographiques. Il faut absolument maitriser la gestion de projet et la conduite de chantier. Savoir identifier les enjeux, les objectifs et dérouler des actions chiffrées dans le temps. Enfin il faut être humble. On ne peut pas tout savoir sur la botanique, les ouvrages hydrauliques, le pâturage, etc. La capacité à savoir travailler en équipe est donc indispensable.

>> A lire aussi : Soft skills : 4 compétences recherchées dans la fonction publique

Avez-vous un conseil à donner à quelqu’un qui souhaite faire le métier d’ingénieur écologue ?

C’est un métier passion. Vouloir travailler dehors parce qu’on aime la nature ou que l’on est sportif n’est pas une motivation suffisante.  Il faut être ouvert d’esprit, polyvalent et prêt à faire de l’administration. Pas que du terrain ! Sinon, vous serez déçu. Enfin, il faut aimer travailler en réseau et savoir s’adapter.

Ingénieur écologue

  • Fonction publique : territoriale
  • Filière : technique
  • Catégorie : A, B
  • Cadre : ingénieur, technicien

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

BESSENS-1332936.png

DIRECTEUR DU POLE FINANCES- MARCHES PUBLICS (H/F)

Titulaire, Contractuel | 28/02/2024 | VILLE DE BASSENS

VILLE DE GUYANCOURT

CHARGÉ DE COMMUNICATION – SCENES 2 GUYANCOURT (H/F)

Titulaire, Contractuel | 28/02/2024 | VILLE DE GUYANCOURT

VILLE DE GUYANCOURT

RESPONSABLE PROPRETE ET CADRE DE VIE (H/F)

Titulaire, Contractuel | 28/02/2024 | VILLE DE GUYANCOURT

VILLE DE GUYANCOURT

REFERENT(E) DE PARCOURS DU DISPOSITIF DE REUSSITE EDUCATIVE (H/F)

Titulaire, Contractuel | 28/02/2024 | VILLE DE GUYANCOURT

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Département de l'Essonne - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article