COVID-19 à l’hôpital : “On n’est pas des héros, on est des soldats sans armes”

Christine Cathiard
DOSSIER : Pouvoir d'achat des fonctionnaires: les "plus" de l'action sociale

Une phrase choc de Sophie Crozier, responsable des soins intensifs neuro-vasculaires à la Pitié Salpêtrière. Les personnels de l’hôpital public sont vus comme des héros alors qu’ils étaient en grève pour prévenir du manque de moyens en janvier.

infirmière
L’hôpital public est d’une solidité lié à toute épreuve à l’heure où en Ile-de-France, on se trouve à la limite du nombre de lits de réanimation.  L’hôpital manque de moyens “avec un taux de prélèvement dérogatoire très élevé, le T2A, la tarification à l’acte, et l'auto remboursement qui sont mis en cause” selon Christophe Barbier, patron de l’Express.

Certains disaient qu’on a trop parlé du manque de moyens lors des grèves

C’est difficile pour les acteurs de terrain, on est applaudis pour ça et ça fait chaud au coeur. Moi-même j’applaudis le soir à 20H mais aussi pour les autres métiers caissières, policiers, qui travaillent dans des conditions difficiles. Certains disaient qu’on a trop parlé du manque de moyens lors des grèves...et bien oui on manque de moyens pour faire fonctionner l’hôpital public : des médicaments et du matériel”, explique Sophie Crozier.
On a repoussé les murs à l’APHP (Assistance Publique des Hôpitaux de Paris), ce sera possible tant que les renforts de collègues arriveront”, témoigne Julie, infirmière. 230 patients ont été transférés d’Ile de France cette semaine, 300 personnels sont arrivés en renfort, une solidarité nationale avec les médecins et infirmiers d’autres régions car il y a un manque de moyens mais aussi de moyens humains.

“On n’a plus de sur-blouses : on met des sacs poubelles!”

Mohamed, interne témoigne : “Il y a quelques mois, en décembre, en janvier, on était en grève et aujourd’hui on nous applaudit”. Cette infirmière ajoute “On n’a plus de masques FFP2, on pratique  les soins avec des masques chirurgicaux, on n’a plus de chapeau, on n’a plus de sur-blouses : on met des sacs poubelles!”
Dans cette vidéo, on peut voir la qualité effroyable des sur blouses reçues.
Tous espèrent une chose : qu’après la crise, on se rappelle de leur dévouement et que des moyens soient alloués à l’hôpital, moyens matériels et moyens humains.
Le président Macron, nous en parlions ici , a promis une revalorisation des carrières hospitalières ;  les salaires revalorisés et des primes pour la fonction publique hospitalière dans un vaste plan pour l’hôpital. Le président Macron disait alors : « Les yeux sont cernés, la fatigue est présente. Nos soignants se battent pour sauver des vies. La nation leur rend hommage. J’ai demandé pour ces fonctionnaires des heures supplémentaires majorées et une prime  exceptionnelle ».
Sources : BFMTV/Christine Cathiard

Offres d’emploi en lien avec l’article

INFOPRO DIGITAL

Attaché Commercial Sédentaire H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 02/12/2021 | INFOPRO DIGITAL

INFOPRO DIGITAL

Commercial Sédentaire B to B H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 02/12/2021 | INFOPRO DIGITAL

VILLE DE LAUDUN L'ARDOISE

DIRECTEUR GENERAL DES SERVICES (H/F)

Titulaire, Contractuel | 02/12/2021 | VILLE DE LAUDUN L'ARDOISE

EID MEDITERRANEE

2 Assistants ou assistantes de gestion administrative H/F

Titulaire, Contractuel | 02/12/2021 | EID MEDITERRANEE

Dossier du mois

Département de Haute-Savoie - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article