Le Département du 91 développe son action sociale départementale et recrute !

Contenus proposés par DEPARTEMENT DE L'ESSONNE
DOSSIER : Publi-rédactionnel

La direction du développement social se structure différemment dans le cadre de son chantier de modernisation de l’accompagnement des usagers  et recherche de nouveaux talents.

Maison de l'Essonne

Jonathan Szymanski, 37 ans, est directeur du développement social au conseil départemental de l’Essonne. Françoise Mérieux, 59 ans, en est une des chefs de projets attachée au siège. Leur direction recrute une cinquantaine de travailleurs sociaux.

En cette période de crise nationale, le Conseil départemental de l’Essonne a plus que jamais à cœur d’accompagner les personnes en situation de grande précarité. Pour ce faire, il a été décidé d’ajuster l’organisation de sa Direction du développement social (DDS).

« Nous recrutons une cinquantaine d’agents, principalement des travailleurs sociaux, ce qui portera nos effectifs à 500 », précise Jonathan Szymanski, directeur de la DDS. Près de 95 % des agents de cette direction travaillent au sein des 17 Maisons départementales des solidarités, réparties sur tout le territoire. « La direction située à Evry accueille les chefs de services, les chefs de projets mais les travailleurs sociaux sont sur le terrain, au plus près des Essonniens », explique Jonathan Szymanski.

Logement, hébergement d’urgence, aides alimentaires, insertion professionnelle, actions éducatives, Evaluations d’informations préoccupantes… Les missions sont extrêmement variées. Spécificité essonnienne, le Conseil départemental a entamé son chantier de modernisation de l’accompagnement des usagers il y a un an et demi. Dès lors, sa DDS est structurée en trois pôles : un pôle dédié à l’accueil inclusion, un pôle dédié aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) et un pôle dédié aux évaluations, et tout particulièrement aux évaluations liées à l’enfance en danger.
« Historiquement, nous avions une approche polyvalente avec des travailleurs sociaux qui traitaient de toutes les thématiques. L‘organisation actuelle, axée sur la spécialisation des métiers, entend mieux répondre aux besoins des différents publics, et correspond aussi aux attentes des nouveaux candidats », poursuit le directeur de la DDS.

Des opportunités de carrière au long cours

Entrée au Conseil départemental il y a presque trente ans, Françoise Mérieux, 59 ans, a été promue chef de projet en 2022 lors de la réorganisation des services. « Je suis un exemple d’évolution de carrière au sein d’une même collectivité, sourit cette cadre. J’ai débuté comme éducatrice spécialisée à l’Aide sociale à l’enfance (ASE) où je suis restée 20 ans. Puis j’ai été cinq ans travailleur social itinérant, ce qui m’a permis d’élargir mon panel de compétences. Et aujourd’hui, je suis chef de projet au sein de la DDS, en lien au quotidien avec les équipes implantées sur le territoire ».
Car c’est là un des points forts du Conseil départemental. « Les candidats doivent savoir qu’ils vont pouvoir, comme moi, bénéficier de nombreuses formations et qu’ils auront des opportunités d’évolution », renchérit Françoise Mérieux. Concrètement, les travailleurs sociaux sont accompagnés dès leur arrivée au sein de la collectivité, ont un référent vers qui se tourner au quotidien pour demander des conseils et se voient régulièrement proposés des formations.

Le sens de l’intérêt général

A la recherche de nouveaux talents, le Conseil départemental recrute aussi bien des juniors que des séniors. « Ce qui prime, au-delà des hard-skills, c’est le sens du service public, martèle Jonathan Szymanski. Notre raison d’être, c’est l’accompagnement des personnes en difficulté. A la DDS, nous travaillons en transversalité avec les autres directions, nous sommes au cœur du dispositif. Notre action a du sens, c’est extrêmement valorisant ». Venu du privé, Jonathan Szymanski avoue apprécier la temporalité différente du service public : « Ici, nous prenons le temps de réfléchir, de bâtir des projets, sans cette pression de la rentabilité ». Autre atout à ses yeux, le rythme de travail qui permet de concilier vie privée et vie professionnelle. « Les agents ont dix semaines de congé payés, des journées de télétravail… Cela offre un vrai confort de vie et de travail. C’est essentiel pour accompagner au mieux les publics en difficulté ».

Offres d’emploi en lien avec l’article

DEPARTEMENT DE L'ESSONNE

TRAVAILLEUR SOCIAL AU PÔLE ACCOMPAGNEMENT INSERTION AU SEIN DE LA DDS

Titulaire | 16/04/2024 | DEPARTEMENT DE L'ESSONNE

DEPARTEMENT DE L'ESSONNE

COORDINATEUR CARRIERE ET REMUNERATION (F/H)

Titulaire | 11/04/2024 | DEPARTEMENT DE L'ESSONNE

DEPARTEMENT DE L'ESSONNE

DIRECTEUR DE PROJETS DE TRANSFORMATION NUMÉRIQUE (F/H)

Titulaire | 11/04/2024 | DEPARTEMENT DE L'ESSONNE

DEPARTEMENT DE L'ESSONNE

PSYCHOLOGUE PROTECTION DE L'ENFANCE

Titulaire | 11/04/2024 | DEPARTEMENT DE L'ESSONNE

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

ville d'Antony

Ville d'Antony - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article