« Prendre soin de nos aînés est une source d’enrichissement incroyable »

Contenus proposés par CAEN LA MER NORMANDIE
DOSSIER : Caen - Pourquoi nous rejoindre ?

Nathalie Geslin est depuis un an aide-soignante à l’Ehpad (Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) Mathilde de Normandie, à Caen.

CAEN LA MER

« J’ai des collègues aide-soignant qui pour rien au monde travailleraient en maison de retraite. Les personnes âgées pourtant nous apportent beaucoup. J’ai un vrai plaisir à être avec eux, à les écouter raconter leurs anecdotes… Ce sont nos aînés. Ils nous transmettent notre histoire. Prendre soin des personnes âgées est pour moi est une source d’enrichissement incroyable ». Depuis un an, Nathalie Geslin est aide-soignante à l’Ehpad (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) Mathilde de Normandie, à Caen, un établissement de 28 places géré par le CCAS (Centre communal d’action sociale).

Aider les résidents à faire leur toilette, à s’habiller, se déshabiller, se lever, se coucher, manger… Les journées de Nathalie sont bien remplies. « Il nous arrive d’être débordés. Mais il faut savoir prendre le temps. Ils ont besoin de nous. Et, tant pis si certains jours on déborde sur la pause déjeuner ! Ce qui m’importe, c’est qu’ils se sentent bien ». Quelles que soient les circonstances, Nathalie trouve toujours le temps de discuter, d’échanger quelques mots avec chacun d’eux. « Beaucoup sont très seuls. Ils ont perdu leur conjoint. Leurs enfants sont loin. Leurs amis ne sont plus là ou en mauvaise santé… Plus personne ou presque ne vient les voir. On est souvent leur seul lien avec le monde extérieur. On est un peu leur deuxième famille ». Avec l’expérience, Nathalie a toutefois appris à garder la bonne distance. « On doit être proche d’eux tout en respectant leur vie privée, leur intimité. C’est important, pour eux et pour nous ».

« La hiérarchie est très à l’écoute »

Même si elle adore son travail, cette maman de 43 ans ne s’en cache pas : « C’est un métier fatiguant et difficile, moralement et physiquement ». Avec l’âge, les personnes âgées ont du mal à se mouvoir et certaines prennent du poids. « Nos dos, nos épaules en prennent un coup », sourit Nathalie. Soucieux d’améliorer les conditions de travail de ses agents, le CCAS a fait installer à l’Ehpad Mathilde de Normandie du matériel d’aide au lever et au coucher dans chaque chambre. « C’est un vrai plus. Nous avons beaucoup de chance : tous les Ehpad ne bénéficient pas d’un tel matériel ». L’établissement, qui a ouvert ses portes en 2016, dispose d’un équipement moderne et performant.

Le bâtiment est neuf, lumineux, adapté aux conditions de vie des résidents. Cela change la vie. Celle des résidents, mais aussi celle des soignants

Autre point positif aux yeux de Nathalie : la bonne ambiance de travail.

« L’équipe est très soudée. J’ai été merveilleusement bien accueillie à mon arrivée l’an dernier. A tel point que j’ai l’impression d’avoir une seconde famille au travail ! ». Parfois chaotiques dans certains Ehpad, les transmissions se passent ici sans problème.

La hiérarchie est très présente, très à l’écoute. Le directeur est en lien permanent avec l’équipe soignante. Il connaît très bien les résidents et leurs familles. On y gagne en efficacité, c’est très agréable au quotidien

Aujourd’hui, Nathalie ne regrette pas ses choix. « J’ai commencé ma carrière comme ambulancière. C’est un métier que j’aimais beaucoup mais les horaires étaient difficilement compatibles avec une vie de famille. En 2010, j’ai donc décidé de passer le concours d’aide-soignante. Et j’adore ce métier ! ». Dès la fin de sa formation, elle a été embauchée par l’Ehpad de l’hôpital public de Sees, dans l’Orne. « Je suis rentrée en tant que contractuelle, j’ai obtenu ma stagiairisation au bout de trois ans et j’ai été titularisée Fonction publique hospitalière l’année suivante. J’ai passé huit années très enrichissantes dans cet Ehpad ».

Mais, en 2018, elle déménage pour des raisons personnelles à Caen. « Je voulais continuer à travailler en Ehpad. J’ai postulé dans 5 établissements. Mathilde de Normandie a été le premier à me répondre et l’établissement m’a tout de suite plu. » Nathalie est depuis détachée de la Fonction publique hospitalière. « Ici, j’arrive à concilier vie privée et vie professionnelle. Je travaille 40 heures par semaine, une semaine 30 heures, une semaine 40 heures, j’ai un week-end sur deux et, tous les 15 jours, 3 jours de congé consécutif. Pour moi, qui vit seule avec ma fille, c’est l’idéal. Je vais même, pour la première fois depuis longtemps, m’inscrire prochainement à un cours de sport ! »
Aujourd’hui, ma vie professionnelle et privée sont à Caen

Offres d’emploi en lien avec l’article

CAEN LA MER

DIRECTEUR ADJOINT - SECTEUR SPORTIF (F/H

Titulaire, Contractuel | 25/05/2022 | CAEN LA MER NORMANDIE

CAEN LA MER

CHARGE DES REJETS D'EAUX USEES NON DOMESTIQUES H/F

Titulaire, Contractuel | 24/05/2022 | CAEN LA MER NORMANDIE

CAEN LA MER

CHARGE DU SUIVI DES CONTRATS EAU POTABLE (F/H)

Titulaire, Contractuel | 19/05/2022 | CAEN LA MER NORMANDIE

CAEN LA MER

RESPONSABLE DU POLE MATERIEL ARGRICOLE ET MOTOCULTURE H/F

Titulaire, Contractuel | 19/05/2022 | CAEN LA MER NORMANDIE

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Employeur public recrute un fonctionnaire

Le recrutement dans la fonction publique

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article