Population. Rennes métropole face à une poussée démographique

Contenus proposés par Rennes : Ville Métropole et CCAS
DOSSIER : Ville de Rennes - Pourquoi nous rejoindre ?

L’attractivité de la capitale bretonne est confirmée par les chiffres du dernier recensement. La métropole attire toujours autant. Avec 220 488 habitants en 2019, Rennes voit sa population progresser de 0,7 %.

 

 

En six ans, entre 2013 et 2019, la Ville de Rennes est passée de 211 373 à 220 488 habitants. La périphérie attire aussi de nouveaux arrivants.

L’Insee dévoile ce mercredi 29 décembre 2021, les chiffres de la population au 1er janvier 2019.

Rennes se développe…

En  Ile-et-Vilaine ce n'est pas Rennes métropole qui enregistre la plus forte progression de sa population. La palme revient au Pays de Châteaugiron communauté, avec une forte hausse (+2,02 %). Néanmoins, la métropole rennaise reste sur sa dynamique. Entre 2013 et 2019, la Ville de Rennes est passée de 211 373 à 220 488 habitants, en hausse de 0,7 % (contre + 0,5 % par an sur la période précédente).

… Et aussi sa périphérie

Dans le territoire de la métropole, la dynamique se confirme aussi. « Les communes situées en périphérie des grands pôles bénéficient dans l’ensemble d’une dynamique positive », observe d’ailleurs l’Insee Bretagne, en citant le cas la couronne vannetaise (+ 1,1 %), pratiquement aussi dynamique que la couronne rennaise (+ 1,3 %). Dans le cas de Rennes, c’est l’emploi et la proximité de Paris grâce à la LGV qui servent de moteur, alors que Vannes profite de l’attractivité de son littoral.

Des communes en hausse

Des villes de la métropole bénéficient de cette arrivée de nouveaux habitants, notamment à Saint-Jacques-de-la-Lande (+ 2,9 %), Betton (+ 2,4 %) et Bruz (+ 1,9 %). Pas étonnant. D’après l’Insee, « les communes de 10 000 à 20 000 habitants sont les plus dynamiques en Bretagne, avec une croissance annuelle globale de 0,8 %. » D’autres communes de la métropole progressent fortement comme Clayes (+4 %), Orgères (+3,9 %), Vezin-le-Coquet (+3,8 %), Saint-Erblon, (3,7 %), Bourgbarré (+3,2 %), Saint-Armel (+3 %).

D’autres au ralenti

Un ralentissement voire un arrêt de la croissance s’observe dans certaines communes précédemment plus dynamiques comme Cesson-Sévigné (+ 0,3 %, avec tout de même 17 082 habitants) ou Chantepie (- 0,2 %, qui restait en 2019 au-dessus de la barre des 10 000 habitants avec 10 278 Cantepiens officiellement recensés). Les autres communes de la métropole à perdre des habitants sont Bécherel (-0,8 %), Le Verger (-0,3 %) ou Saint-Sulpice-la-Forêt (-0,4 %).

Le cap des 1 000 habitants

La barre est symbolique mais importante. À l’occasion de ce recensement 2019 publié par l’Insee, certaines communes de Rennes métropole franchissent le cap des 1 000 habitants. C’est le cas de Langan, avec 1 031 habitants (ils étaient 922 Langanais en 2013). D’autres n’en étaient pas très loin, elles ont probablement dépassé ce seuil depuis 2019, comme Clayes. Avec 908 habitants (ils étaient 718 Clayens en 2013), c’est la commune où la population augmente le plus (+4 %) sur le territoire de la métropole.

Ouest-France - Olivier BERREZAI.

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Communauté de communes Thelloise - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article