Métier de l'environnement : devenir médiateur en propreté urbaine, comme Nicolas

Séverine Cattiaux • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers de l'environnement

Nicolas Klentzi, 34 ans, est agent municipal "environnement" et propreté urbaine à la ville de Grenoble. Il a été recruté en 2008 pour ses compétences d'animateur, la municipalité voulant développer la partie "médiation" de ce métier . Son rôle : sensibiliser différentes catégories d'usagers au respect de l'environnement (propreté urbaine, espaces verts) au sein d'une cellule "Prospection et qualité", toute récente.

portrait-nicolas-klentzi

A Grenoble, la sensibilisation des enfants des classes de maternelles et du primaire a commencé il y a une dizaine d'années, initiées par deux cantonnières. C'est d'abord pour développer cette sensibilisation que la ville a recruté Nicolas Klentzi, en 2008, en tant qu'agent "environnement". Il a alors une double casquette : cantonnier et intervenant dans les écoles.

Intervenant "environnement" dans les écoles

Nicolas Klentzi et ses deux collègues interviennent dans les écoles, à la demande de ces dernières. Leur intervention dure, en moyenne, entre 45 minutes et 2 heures, selon l’âge des enfants.

Aux plus petits, Nicolas Klentzi raconte une histoire et enchaîne avec un exercice pratique : le ramassage de déchets « propres » avec une petite pince. La séance s'achève par un spectacle de marionnettes.

Pour les plus grands, il anime la séance avec un jeu de plateau, de cartes, sur des questions relatives à la propreté urbaine. Pour les élèves de CM2, un jeu des "4 saisons" avec des missions à accomplir par des groupes, a été imaginé. Récemment, le service spécialisé a fait fabriquer des marionnettes par une plasticienne, et les agents ont conçu eux-mêmes les véhicules en mousse. « Nous avons aussi inventé une histoire avec un kamishibai (théâtre d’images japonais) », précise Nicolas.

Ces interventions sont-elles comprises par les enfants ? « Honnêtement, oui ! Nous avons beaucoup de retours positifs des parents… Notre travail porte ses fruits. Avec les grands, nous instaurons de vrais échanges, on commence à leur parler de la propreté de la ville, puis de la propreté de la classe, de la cour de l’école dont ils sont responsables. » Les instituteurs qui évaluent chaque intervention sont également très satisfaits.

Sensibiliser les maîtres des chiens

Autre mission importante dans l'emploi du temps de l’agent d’environnement : rappeler à l'ordre, avec tact, les maîtres qui laissent leurs chiens faire leurs besoins n'importe où. Les agents se postent, en baudrier jaune où est apposé le logo "Ville de Grenoble", dès 6 heures du matin, ou l’après midi, dans les endroits qu'ils ont repérés comme posant problème.

"Nous sommes là pour instaurer un dialogue (…). Mais sensibiliser les adultes, c’est beaucoup plus compliqué que les enfants !"

Les adultes ont toujours de bonnes excuses pour ne pas se conformer aux règles de civisme : "le parc à chiens est trop loin", "le distributeur de sacs est vide", "je ne peux pas me baisser", "de toute façon, la rue est sale ". Et n'en démordent pas. De nombreuses personnes sont exaspérées par ces déjections canines, et souhaiteraient que la police municipale verbalise les maîtres fautifs. "Nous écoutons ces différents avis, incitons les gens à prendre de bonnes habitudes, recueillons les mécontentements  et faisons remonter les remarques concrètes, telle que des poubelles manquantes du fait de travaux, etc."

Des missions de plus en plus diversifiées

Depuis septembre 2013, Nicolas Klentzi et ses deux collègues diversifient leurs actions de sensibilisation dans le champ de la propreté et des espaces verts, au sein d’une cellule baptisée « Prospection et Qualité ».

Il continue d'intervenir dans les écoles et de sensibiliser les maîtres de chiens aux nuisances causées par les déjections canines. Mais désormais, il rappelle aussi aux commerçants leurs obligations de déneigement, sensibilise les habitants aux nouvelles façons de gérer les espaces verts. Dernièrement, le service a lancé une campagne de communication sur le tri après les marchés.

Les agents d’environnement tiennent aussi parfois un stand sur lors des fêtes de quartier, à la demande des bailleurs, pour expliquer le rôle du cantonnier, ses machines…

Un parcours dans l'animation

Nicolas Klentzi possède un brevet d’Etat d’animateur, avec une spécialisation sur « L’outil jeu comme support aux projets ». Pendant huit ans, il a été animateur dans le secteur privé, directeur adjoint d’un centre de loisirs, et directeur l’été. « Un jour, j’ai décidé d’arrêter, raconte-t-il, ma femme étant enseignante, nous étions en complet décalage horaire ».

En outre, dans l’animation, il gagnait "moins bien sa vie, en faisant beaucoup plus d’heures". Son traitement actuel est de "1 350 euros mensuels". Il décide d’envoyer des candidatures spontanées. Par chance, la ville de Grenoble recherche un profil comme le sien. A la ville, il a été embauché en 2008 pendant quelques mois en CDD, puis en CDI.

Aujourd’hui sur un poste technique de catégorie C, pour évoluer, il lui faudra passer des concours et opter pour une filière. La difficulté, pour Nicolas Klentzi, étant de choisir le concours, son travail se situant à la frontière des filières administrative et technique.

  • Références
  • Le site web Ecométier, site d'information et d'aide à l'orientation vers des métiers "environnement". Vous y trouverez notamment des fiches métiers régulièrement actualisées
  • Le site web de l'Afite (Association française des ingénieurs et techniciens de l'environnement), qui a "pour vocation de contribuer à la progression des techniques et des connaissances environnementales sur la base de l'expertise de ses membres".

Offres d’emploi en lien avec l’article

jacqueslalande-1321745.png

Administrateur réseaux systèmes – CDD 1 an (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDD | 16/11/2018 | VILLE DE SAINT JACQUES DE LA LANDE

CC ESTUAIRE ET SILLON

Assistant(e) RH généraliste H/F

Titulaire, Contractuel | 16/11/2018 | CC ESTUAIRE ET SILLON

VILLE DE SOTTEVILLE LES ROUEN

Gardien brigadier de police municipale (H/F)

Titulaire | 16/11/2018 | VILLE DE SOTTEVILLE LES ROUEN

VIENNE CONDRIEU AGGLOMERATION

Merci d'adresser votre candidature

 

(Lettre de motivation manuscrite, CV avec photo)

 

au plus tard

le 22/12/18

 

à

 

Direction des Ressources Humaines de

Vienne- Condrieu- Agglomération,

Espace Saint Germain – Bâtiment Antarès – 30, avenue du Général Leclerc – BP 263 – 38217 VIENNE Cedex

 

Ou par e-mail à

[email protected]

 

 

 

Missions :

 

  • Conduite de la maîtrise d’ouvrage des grands projets d’investissement de la Communauté d’Agglomération.

A titre d’exemple, les projets en cours sont : maison du festival Jazz à Vienne, plateforme de mobilité territoriale, construction et extension de crèches, extension et modernisation du stade nautique de St Romain en Gal, opérations de rénovation thermique et de mise en accessibilité d’équipements, plateforme logistique embranchée au rail, construction d’un parking en ouvrage, extension d’une halte fluviale, relocalisation d’une pépinière d’entreprise…

 

  • Définition des programmes en lien étroit avec les services utilisateurs

 

  • Coordination avec l’équipe en charge de la maintenance du patrimoine

 

  • Encadrement d’une équipe de techniciens
">

UN INGENIEUR RESPONSABLE DE LA MAITRISE D’OUVRAGE DES OPERATIONS D’INVESTISSEMENT (H/F)

Titulaire, Contractuel | 16/11/2018 | VIENNE CONDRIEU AGGLOMERATION

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2014

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK