Métier de l'environnement : devenir conservateur d'espaces naturels, comme Corinne

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers de l'environnement

Conservatrice d’espaces naturels sensibles au conseil général de l’Isère à Grenoble, Corinne Ribault est en charge de la gestion de ces espaces. Travail de bureau et de terrain, c’est sa manière d’agir pour la préservation de l’environnement.

ecologue-portrait-laure-martin-0022015

« Je travaille à l’élaboration d’un plan de gestion pour, ensuite, l’appliquer sur les terrains classés espaces naturels sensibles (ENS), propriétés du département », explique Corinne Ribault. Ce plan de gestion comporte des actions de préservation des milieux naturels, des espèces, la valorisation de certains de ces espaces accessibles au public, le suivi scientifique et l’entretien courant, ainsi que la mise en sécurité des sites.

Maîtrise de sciences de la nature et DESS d’aménagement du territoire

Pour exercer ce métier, Corinne Ribault conseille fortement d’être titulaire d’une formation de base en écologie : "J’ai une maîtrise de sciences de la nature et un DESS d’aménagement du territoire, rapporte-t-elle. Ensuite, j’ai passé le concours de technicien de la fonction publique territoriale. Mais il est tout à fait possible de passer celui d’ingénieur territorial. "

J'ai passé le concours de technicien de la fonction publique territoriale. Mais il est tout à fait possible de passer celui d'ingénieur territorial.

Travailler dans la fonction publique, parce que, là, "ça avance"

Corinne Ribault a toujours eu un goût prononcé pour la nature, la faune et la flore. Et son choix de travailler dans la fonction publique s’explique essentiellement par le fait qu’en collectivité "on avance" ! "Dans les bureaux d’études, rien ne garantit que leurs études vont être mises en œuvre, alors qu’au conseil général, il faut appliquer la loi, il y a des actions à mener."

C’était pour moi la garantie d’aller au bout de mes envies de préserver l’environnement naturel qui se réduit comme peau de chagrin, à cause de l’urbanisation."

Le métier de conservateur des espaces naturels sur le terrain

Un plan de gestion est un document de programmation comprenant une liste d’actions à mettre en œuvre pour préserver un site. La liste des sites à préserver est défini par un schéma directeur qui a inventorié l’ensemble des milieux du département afin d’identifier les sites fragiles de grand intérêt écologique à protéger. En Isère, il y a une trentaine d’ENS départementaux et 110 ENS locaux.

"La meilleure protection des sites consiste à faire comprendre au public pourquoi ces sites sont sensibles", soutient Corinne Ribault. Il faut ensuite canaliser le public en réalisant des parkings, des sentiers thématiques, des pontons ou encore des observatoires.

"Mon travail est de faire réaliser ces travaux, explique-t-elle. Je rédige donc les cahiers des charges, sélectionne les entreprises, suis la réalisation des travaux et coordonne les prestataires."

>> Retrouvez toutes nos fiches métiers "Espaces verts, paysage"

Des "petites" actions qui comptent pour protéger la faune et la flore

Au sein de l’ENS des Tourbières de l’Herrétang, à Saint-Laurent-du-Pont, par exemple, un observatoire à oiseaux a été créé. Et au sein de l’ENS de la Tourbière du Peuil à Claix, « nous avons aménagé des seuils pour retenir l’eau afin de permettre aux amphibiens de se maintenir et de se développer », explique-t-elle. Et d’ajouter : « Ce sont des petites actions sur les milieux pour que la faune s’installe, se reproduise et fasse son cycle de vie. »

Pour la flore, « nous veillons par exemple à ce que les agriculteurs intervenant sur nos sites, fauchent de façon tardive afin que la flore puisse s’exprimer et grainer, évitant ainsi l’appauvrissement des prairies. »

Ce métier gratifiant, Corinne Ribault l'exerce au sein du département depuis 1999, ce qui lui permet d’observer les résultats des actions menées "à l’échelle de la nature".

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK