Fonctionnaires auto-entrepreneurs - Témoignages

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Auto-entrepreneur et fonctionnaire

Julien Bousson, professeur de technologie à Suresnes (Hauts-de-Seine), a créé sa micro-entreprise en 2009. Il témoigne. Emploipublic.fr se fait par ailleurs l'écho de difficultés rencontrées par des agents publics désireux de devenir auto-entrepreneurs.

"Le statut d'auto-entrepreneur est arrivé au bon moment"

Julien Bousson, professeur de technologie à Suresnes (Hauts-de-Seine)

[caption id="attachment_33739" align="alignnone" width="551"]

"J'ai créé ma société (Bossam Factory) en tant qu'auto-entrepreneur le 20 juillet 2009. J'ai adopté ce statut pour développer une activité dans le domaine de la décoration (je crée des œuvres rétro-éclairées en plexiglas), en particulier pour pouvoir facturer mes clients.

J'ai de toute façon toujours eu l'esprit d'entreprendre : j'ai notamment passé deux ans en Afrique où j'ai produit un artiste, mais quand je suis revenu en France, j'ai été freiné par mon statut d'enseignant. Sur ce plan, le statut d'auto-entrepreneur, que j'ai découvert dans le cadre d'une conférence sur l'entrepreneuriat, est arrivé au bon moment…

Moi qui suis un peu allergique à tout ce qui est administratif, j'avais deux ambitions : trouver le statut le plus simple et le moins cher possible. Cela n'a pas été toujours évident entre l'Urssaf, la chambre de commerce (qui ne savait pas où m'inscrire…) et le centre des impôts pour les entreprises.

Au final, cela nécessite quand même un minimum de gestion, mais beaucoup moins que dans les autres statuts. Le statut d'auto-entrepreneur est bien adapté lorsque l'on veut se lancer mais je ne pense pas qu'il faille ensuite le conserver sur le long terme.

Une fois inscrit, on reçoit aussi beaucoup de sollicitations et de publicités : il faut juste savoir que l'on n'est pas obligé de payer…

En ce qui me concerne, mon approche est à la fois personnelle et pédagogique car cette expérience d'auto-entrepreneur me sert aussi dans ma profession d'enseignant : avec mes classes de 3e, j'ai un cours de pédagogie entrepreneuriale. Je me suis spécialisé dans cette pédagogie. Or, je ne peux pas enseigner quelque chose à mes élèves sans le faire moi-même."  

Limitation de durée d'activité, "arbitraire" des autorisations, incompréhensions...

Les écueils relevés dans les témoignages de forums

D'autres témoignages recueillis sur des forums de discussion dédiés au statut d'auto-entrepreneur donnent des indications sur la manière dont les fonctionnaires se sont emparés de ce statut.

Eric, agent de catégorie B, qui a créé une auto-entreprise afin de pouvoir effectuer des réparations électriques chez des particuliers, explique ainsi que le plus long a été de recevoir l'accord de sa hiérarchie à sa demande de cumul, acceptée "au bout de longs mois", mais que pour le reste tout se passe bien.

Même écho d'un rédacteur d'un service achats d'un conseil général qui a adopté le statut d'auto-entrepreneur pour organiser des soirées : le plus compliqué pour lui a été de faire comprendre ce statut au service ressources humaines, d'obtenir les formulaires de cumul et les autorisations, et de "subir les suspicions". Mais au final, il juge le processus assez facile : "Il faut savoir ignorer tous les courriers d'assurances et de complémentaires inutiles, les publicités de la chambre de commerce, les erreurs du RSI et de l'Urssaf, mais on s'en sort".

Dans le cas d'Eric, sa principale inquiétude était la perspective de devoir renoncer à son activité complémentaire à l'issue des trois ans d'exercice, un écueil souvent mentionné dans les discussions.

Une autre fonctionnaire, qui souhaitait monter une activité de création de sites web pour les artisans locaux, évoque pour sa part "l'arbitraire" d'accorder ou pas l'autorisation de cumul : "Dans mon cas, elle m'a été refusée par mon chef de service sous prétexte que l'administration courait le risque que je fasse ces sites sur mon poste de travail à la place de mon travail quotidien".

Enregistrer

Enregistrer

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE MAGNY LES HAMEAUX

Coordonnateur administratif (H/F)

Titulaire, Contractuel | 28/05/2020 | VILLE DE MAGNY LES HAMEAUX

VILLE DE PONTARLIER

Chargé d’affaire – Maître d’oeuvre– Infrastructures – Voirie – Réseaux secs (h/f)

Titulaire, Contractuel | 27/05/2020 | PONTARLIER

VILLE DE SARTROUVILLE

Directeur(trice) d’établissement (h/f) pour son multi-accueil « Croque la vie »

Titulaire, Contractuel | 25/05/2020 | VILLE DE SARTROUVILLE

INFOPRO DIGITAL

Commercial Sédentaire B to B H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 25/05/2020 | INFOPRO DIGITAL

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2017

La fonction publique en chiffres - 2017

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article