Fonction publique : les écologistes de la ferme pédagogique de Paris

Laure Martin
DOSSIER : Travailler dans l'environnement et l'énergie

Dans cette exploitation agricole de la Ville de Paris, les agents élèvent des animaux, cultivent la terre dans le plus grand respect de l'environnement, et font de la pédagogie. Pour eux, l'écologie est une science, un métier et une cause, qu'ils font partager au plus grand nombre.

ferme_de_paris-l-martin

Un tracteur, des bottes de foin, quelques cochons, des poules, des génisses normandes, des chevrettes alpines chamoisées, des brebis et des moutons d’Ouessant : nous voici à... la Ferme de Paris, dans le bois de Vincennes. Cette exploitation agricole fait partie du réseaux des structures municipales dédiée à l'éducation du grand public à l'environnement.

Sept agents, 7 jours sur 7 - La ferme s'étend sur 5 hectares, dont 2 dédiés à la culture et 2 au pâturage. Sept agents techniques y travaillent 7 jours sur 7 . Ils exercent des métiers à compétences agricoles et horticoles. Toute l'équipe effectue un travail de nourrissage des animaux, de surveillance ou encore de nettoyage.

Nous fonctionnons par roulement. Chacun doit donc savoir comment faire fonctionner la ferme, et être autonome.

Marcel Collet, chef d'exploitation de la ferme de Paris

Moutons, veaux, cochons...

 

« L’objectif est de développer la polyculture d’élevage », indique Marcel Collet, le chef d'exploitation de la ferme. Celle-ciexpérimente l’éco-pâturage avec les moutons d’Ouessant. « Nous en avons 12, détaille-t-il. Pendant une partie de l’année, 4 sont dans le bois de Vincennes, 4 sur le site des Archives de Paris, et 4 se trouvent à la ferme. De novembre à mars, ils sont tous à la ferme, pour recevoir les soins, et les parages de pieds. » Ces moutons sont rustiques, paisibles, et n’ont pas besoin d’une nourriture riche. « A l’inverse des animaux de production qui vont bénéficier d’une alimentation spécifique, précise le chef d'exploitation, et qui répondent à des techniques d’élevage, car ils peuvent retourner dans le circuit agricole. ».

 

Une production agricole durable - Parallèlement, les agents cultivent les terres de la ferme... des céréales sur des grandes parcelles. Bientôt, ils s'occuperont des arbres à baies et des arbres fruitiers. « Nous sommes en train de développer la permaculture », indique Marcel Collet. Il s’agit d’un ensemble de pratiques visant à créer une production agricole durable, très économe en énergie et respectueuse des êtres vivants. L’objectif est de créer un écosystème productif en nourriture ainsi qu'en ressources utiles, tout en laissant à la nature « sauvage » le plus de place possible. « Le jardin est autonome au niveau de la production, indique Marcel Collet. Cela nécessite une étude assez fine et beaucoup d’observation. »

Transmettre des valeurs - Depuis 2004, la ferme est dans une démarche de sensibilisation du grand public, qui s'inscrit aujourd'hui dans "Les acteurs du Paris durable". Les techniques de l’agriculture biologique, destinées aux scolaires et au grand public, sont affichées au sein de la ferme. "A la ferme, nous avons aussi une exposition sur l’alimentation durable, avec une table tactile sur laquelle les enfants peuvent composer le menu alimentaire le plus économique, en termes de consommation de gaz à effet de serre", précise Magali Drutinus, responsable du Pôle ressource alimentation durable.

Nous cherchons à sensibiliser, à faire comprendre au grand public, mais aussi aux professionnels, les notions d’environnement et de biodiversité.

Magali Drutinus, responsable du Pôle ressource alimentation durable

Les agents ont également des connaissances techniques, en biodiversité, d'animation avec l’organisation d’ateliers d’échanges sur le compostage et sur les éco-gestes, l’objectif étant de rendre les gens acteurs de la biodiversité.

« Pour travailler à la ferme, il faut aimer le public et aimer communiquer car nous recevons régulièrement des groupes que nous devons sensibiliser à l’environnement », explique Marcel Collet.

La ferme est un lieu où l’on applique le plan de développement de l’alimentation durable dans la restauration collective parisienne, ajoute Magali Drutinus. La nourriture est donc biologique, de proximité, de saison, labellisée, sans huile de palme, ni OGM. »

C’est pourquoi, au côté du personnel technique, interviennent trois conseillers environnementaux, chargés des formations, des actions de sensibilisation et de l’accompagnement de projets. « Nous travaillons tous en symbiose, souligne Magali Drutinus. L’objectif est de mobiliser le territoire et donc de former les individus, professionnels ou non. Cela participe au principe de démocratie participative. » Et d’ajouter : « Nous voulons faciliter la mise en œuvre de ces principes chez eux, et aussi favoriser la mise en réseau des gens, tous secteurs confondus. »

Les acteurs de la ferme, dépendants des actions de la ville de Paris, sont également forces de propositions et vigilants à tout ce qui se passe en termes d’innovation. Ils ont installé des panneaux photovoltaïques et écothermiques, rénové les bâtiments dans une démarche environnementale et prévoient de mettre en place la récupération de l’eau.

Un champ d'expérience depuis 1860

« C’est Georges Ville qui a créé, en 1860, le champ d’expérience de Vincennes », raconte Marcel Collet, chef d’exploitation de la ferme de Paris. De 1900 à 1987, le site devient la pépinière de la ville et c’est véritablement en 1988, que naquit la ferme pédagogique de Paris, encore appelée Pôle ressource alimentation durable, dont l’objectif est notamment de sensibiliser à l’environnement. "Déjà, à l’époque, nous n’utilisions pas de produits phytosanitaires, car des classes d’enfants venaient à la ferme dans le cadre d’ateliers d’éducation à l’environnement, se souvient Marcel Collet. Comme ils pouvaient manger des fruits, nous ne pouvions, en aucun cas, utiliser ce type de produits."

Pour aller plus loin

 

  • Références
  • Le site web de la ferme pédagogique de Paris

Offres d’emploi en lien avec l’article

GHU PARIS SACLAY

Responsable Crèche H/F - Hôpital Sainte-Périne H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 30/09/2022 | Hôpital Sainte-Périne AP-HP

CHU DE RENNES

IBODE ou IDE Autorisé F/H 100% de Jour - Blocs Cardiologie Thoracique Vasculaire F/H

CDI | 30/09/2022 | CHU DE RENNES

CHU DE RENNES

Contrôleur de Gestion Budgétaire 100% Direction des Achats et Logistique, Direction du Patrimoine et de la Sécurité, Direction de l’Ingénierie Biomédicale F/H

CDI | 30/09/2022 | CHU DE RENNES

CHU DE RENNES

Technicien d’Etudes Cliniques au sein du service de Pharmacologie Clinique F/H

CDD | 30/09/2022 | CHU DE RENNES

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Communauté de l’Agglomération Creil Sud Oise - Pourquoi-nous rejoindre?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article