Emplois d'avenir professeurs: fin discrète en 2015

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Devenir enseignant

Seuls 7.900 bénéficiaires au lieu des 12.000 escomptés : les Emplois d'avenir professeurs (EAP) n'ont pas eu le succès escompté. Ils sont remplacés à la rentrée 2015 par un autre dispositif. Une décision qui intervient alors que 60.000 recrutements sont prévus dans l’Education nationale entre 2012 et 2017. Explications.

enseignant-phovoir

Impulsés par le ministre de l'Education(((Vincent Peillon a été ministre de l'Éducation nationale dans le gouvernement Ayrault-1 du 16 mai 2012 au 31 mars 2014.))Vincent Peillon, les Emplois d’avenir professeurs (EAP) étaient destinés à des étudiants boursiers issus de milieux populaires qui voulaient devenir enseignants.

Les EAP, c'était quoi ? - Ces étudiants de deuxième année de licence et de première année de master percevaient, en plus de leur bourse, une aide de l'Etat pour continuer leurs études. En échange, ils s'engageaient à passer le concours pour devenir professeur et exerçaient un emploi à temps partiel, sur une base moyenne de 12 heures par semaine, au sein d’une école ou d’un établissement scolaire. Là, ils étaient encadrés et conseillés par un tuteur tout au long de leur formation au métier de professeur.

Emploi d'avenir professeur : les candidats déconfits

Oui, mais voilà. Cet été, le ministère de l’Education nationale a mis un terme aux emplois d’avenir professeurs par une note de la DGRH-B1-3 n°0235 en date du 22 juin 2015, passée presque inaperçue....  Les étudiants boursiers ayant postulé lors de la campagne de recrutements EAP en juin 2015 ont reçu un courrier les informant de cette décision nationale : les dossiers de candidature ont été purement et simplement renvoyés aux candidats avec un refus.

Sur le site de l’université de Bordeaux, par exemple, on peut lire que, conformément à cette note ministérielle, "Seuls les étudiants bénéficiant déjà d'un contrat d'emploi d'avenir professeur (EAP) au titre de l'année 2014-2015 et qui en feront la demande pourront se voir attribuer un contrat EAP au titre de l'année 2015-2016. Par conséquent, aucun contrat EAP ne sera proposé en contrat initial à la rentrée 2015.

Alternative : le statut d’apprenti, plus contraignant

Sur le site web du Monde, le journaliste Benoît Floc'h indiquait, en juillet, "quoi qu’il en soit, les EAP n’ont pas totalement fait leurs preuves. L’idée des EAP deuxième génération est de cadrer davantage les missions en optant pour un statut plus contraignant : celui d’apprenti, plutôt que celui d’emploi d’avenir [...] L’un des objectifs des EAP est de préparer au métier. Or, dans certains cas, les missions relevaient davantage du petit boulot, surveillant par exemple, que d’une vraie préparation au métier, explique-t-on au ministère. Les universités étaient réticentes à accorder des crédits aux étudiants concernés pour des activités dont elles ne percevaient pas l’intérêt."

Quant aux résultats, le ministère affirme que "les jeunes bénéficiant d’un EAP ne réussissent pas mieux les concours que les autres, contrairement à ce que l’on pourrait attendre". L’alternance offre davantage de garanties, qu’il s’agisse de la définition précise de la mission ou de la présence d’un maître d’apprentissage. "Les universités connaissent bien ces mécanismes dont elles ont l’habitude", dit-on au ministère.

Une autre raison invoquée par le ministère pour justifier l'abandon du dispositif est le petit nombre de bénéficiaires au regard de ce qu'il prévoyait. Il en attendait 12 000. Or, seuls 7 900 candidats s'étaient manifestés depuis le lancement des EAP en 2013.

Selon le SNESUP-FSU, "cela laisse entier le problème de départ : 300 000 enseignants sont à recruter d'ici 2022, leur formation a un coût, qui le financera ?((Lettre du collectif national FDE du SNESUP-FSU, juin 2015))".

On devrait connaître prochainement comment devenir enseignant par le biais de l'apprentissage. Les modalités seront "prochainement" détaillées, selon le ministère de l'Education nationale. A suivre...

 

 

 

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article