Devenir éducateur canin dans la fonction publique, comme Philippe

Séverine Cattiaux • mis à jour le
DOSSIER : Fonction publique : travailler avec les animaux

Ses chiens sont ses amis, les meilleurs probablement. Une passion qui dure depuis 40 ans. Philippe Denquin est éducateur canin. Depuis douze ans, il exerce ce métier à la ville de Grenoble. Des journées bien remplies, d'autant que sa mission ne se borne pas à éduquer les chiens (et leurs maîtres)...

portrait-p-denquin-educateur-canin

Philippe Denquin fait partie du service "Propreté urbaine" de Grenoble depuis juillet 2002. Il y a douze ans, aucun diplôme n'était nécessaire pour devenir éducateur canin. Aujourd'hui, il faut le BEP éducateur canin, obtenu après une formation de deux ans accessible avec le bac ou équivalent.

Philippe a d'abord travaillé en libéral pour la ville de Grenoble, qui l'a ensuite recruté. Voilà 40 ans qu'il s'occupe des chiens...

Sa mission est d'assurer la cohabitation harmonieuse entre nos amis les chiens, leurs propriétaires et... tous les autres. Ce qu'il fait principalement : donner des cours d’éducation canine, individuels ou collectifs, aux maîtres grenoblois accompagnés de leurs chiens. Il s’agit de résoudre les problèmes de comportement des animaux, de leur inculquer des règles de base de l’obéissance, de l’apprentissage à la propreté… « Le chien a pris une telle place dans notre société qu'on n'arrive plus à lui dire non, remarque Philippe. On fait même semblant de le gronder ! »

Il a fait le compte : en 2011, il a donné "717 séances" d'éducation canine. Et les demandes ne cessent d’affluer, la cadence de travail de s'accélérer. "La nouveauté est que les gens viennent me voir avec de tout jeunes chiens, avant même d'acheter leur animal parfois, pour avoir des conseils", explique-t-il, intarissable sur la vie, le comportement, les besoins de la gente canine.

L'éducateur canin, un pédagogue doublé d'un médiateur

Mais "mon métier est pluridisciplinaire, il ne consiste pas seulement à répéter "assis... couché !" toute la journée", remarque Philippe, d'un air amusé. Car il forme aussi les policiers municipaux de la brigade cynophilie (formation théorique) et ses collègues de la propreté urbaine.  Il leur apprend à instaurer un dialogue avec les habitants.

Mon métier ne consiste pas seulement répéter 'assis... couché !' toute la journée.

 

 

 

C'est aussi lui qui est chargé de la communication grand public : panneaux d’information dans les espaces publics  pour inciter leurs propriétaires à fréquenter les Canisites et  à utiliser les Sac-o-mat, corédaction de dépliants  (« Ensemble pour éduquer », «Animaux citadins, maîtres citoyens », « Comment choisir son chien », etc.). C'est lui, encore, qui organise la Journée de l’animal et qui intervient régulièrement dans les médias locaux et nationaux.«  Si l'on veut vraiment développer une pédagogie, ce n'est pas en faisant une action trois fois par an, il faut que ce soit continu, répété... », commente l’éducateur-canin, qui a le sens du service public.

Le "Monsieur chiens" des médias locaux

Philippe est "consultant de la ville" depuis dix ans, à l’émission de France bleu Isère, « Les experts ». Il intervient aussi en tant que référent pour expliquer la réglementation et la législation, en cas de conflits entre voisins. "Les aboiements des chiens sont la deuxième cause de nuisance sonore en ville", précise l'éducateur.

Communiquer, communiquer... des relais pour plus d'efficacité

En 2005, Philippe cherche à renforcer la portée de son travail. Il lance un groupe de travail transversal avec différents services de la ville, des vétérinaires et des associations ayant un lien avec le monde animal... Le but est de développer une synergie, de véhiculer les mêmes infos, de faire des services municipaux et des vétérinaires, des prescripteurs et des relais des messages de la ville. Par exemple :  recommandations pour se faire obéir, bonnes habitudes à prendre (comme sortir son chien une heure par jour, au moins), oralement et sous la forme d'une doc produite par la municipalité.

Un cas d'espèce dans la fonction publique territoriale

Alors même que son action est reconnue, que la ville de Grenoble a obtenu différents prix, comme le ruban d’honneur de la fondation 30 millions d’amis, en 2010, Philippe Denquin, agent technique 2e classe (catégorie C),  depuis douze ans, reste le seul éducateur municipal... Et cela le rend un peu amer. Il n'a aucune possibilité d’évolution ou promotion professionnelles. Car il n'existe pas de concours interne d'éducateur canin qui lui permettrait de grimper des échelons.90% des éducateurs canins sont à leur compte, dans le secteur privé donc.

Travailler avec les chiens : connaissez-vous ce métier ?

Découvrez le métier de maître-chien dans la police nationale, à travers le témoignage de Sandra : « Je suis maître-chien dans la police nationale ».

Pour aller plus loin

 

Enregistrer

Enregistrer

Offres d’emploi en lien avec l’article

SIAAP

Un Conseiller Juridique Achat Public h/f

Titulaire | 18/10/2019 | SIAAP

CONSEIL DEPARTEMENTAL DU CHER

UN CHEF DE PROJET STRATEGIE BUDGETAIRE ET FINANCIERE (H/F) à Bourges

Titulaire, Contractuel | 18/10/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL DU CHER

CIAS PAYS DES HERBIERS

Directeur des Ressources Humaines (H/F)

Titulaire, Contractuel | 17/10/2019 | CIAS PAYS DES HERBIERS

COEUR D'ESSONNE AGGLO

Directrice/eur du Pôle Ressources Humaines h/f

Titulaire, Contractuel | 17/10/2019 | COEUR D'ESSONNE AGGLO

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2015

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article