Devenir auto-entrepreneur et fonctionnaire : les droits sociaux et le régime fiscal

La Rédaction • mis à jour le

Le double statut de fonctionnaire et d'auto-entrepreneur a des incidences sur le régime de protection sociale et sur la fiscalité.

[Page en cours d'actualisation]

1) Les charges sociales

En devenant auto-entrepreneur, le fonctionnaire est automatiquement affilié au régime social des indépendants (RSI) auquel il verse des cotisations sociales, même s'il est déjà couvert par le régime général.

Le calcul des charges sociales à payer, mensuellement ou trimestriellement, est simplifié par l'application d'un taux unique qui varie en fonction de l'activité exercée:

  • 12 % du chiffre d'affaires pour les activités de vente,
  • 21,3 % pour les prestataires de services,
  • et 18,3 % pour les professions libérales.

En l'absence de chiffre d'affaires ou de recettes, l'auto-entrepreneur ne paie pas de cotisations minimales.

  • A savoir : Les cotisations versées au RSI n'ouvrent pas de droits supplémentaires pour le remboursement des frais médicaux. Elles permettent uniquement à l'agent de percevoir des indemnités journalières en cas d'arrêt maladie au titre de l'activité d'auto-entrepreneur.

2) Les impôts

Pour les impôts, plusieurs options s'offrent au fonctionnaire auto-entrepreneur :

  • il peut choisir le prélèvement fiscal libératoire, à savoir un impôt sur le revenu forfaitaire versé directement à l'administration fiscale chaque mois ou chaque trimestre. Il ne faut cependant pas dépasser un certain plafond de revenus.
  • sans prélèvement fiscal libératoire, c'est le régime fiscal de la micro-entreprise  qui s'applique. Il faut alors déclarer son chiffre d'affaires sur sa déclaration annuelle de revenus : celle-ci va comporter les revenus salariés d'une part, et les revenus d'auto-entrepreneur d'autre part. Ces derniers entrent soit dans la catégorie des micro-bénéfices industriels et commerciaux (BIC) pour les activités de vente, ou des micro-bénéfices non commerciaux (BNC) pour les prestataires de services.

> A noter : L'activité d'auto-entrepreneur n'ouvre pas de nouveaux droits au chômage, notamment en cas d'échec, car c'est l'activité salariée qui prime aux yeux de Pôle emploi.

Offres d’emploi en lien avec l’article

CC CHALOSSE TURSAN

Directeur adjoint des services techniques (F/H)

Titulaire, Contractuel | 27/09/2022 | CC CHALOSSE TURSAN

Etablissement public territorial Grand Paris Grand Est

Un Gestionnaire carrière paie - Référent SIRH (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDD | 26/09/2022 | GRAND PARIS GRAND EST TERRITOIRE D'AVENIR

CIAS CHALOSSE TURSAN

Directeur ALSH (F/H)

Titulaire, Contractuel | 26/09/2022 | CIAS CHALOSSE TURSAN

CC DE LA HOUVE ET DU PAYS BOULAGEOIS

RESPONSABLE FINANCES – COMMANDE PUBLIQUE H/F

Titulaire, Contractuel | 23/09/2022 | CC DE LA HOUVE ET DU PAYS BOULAGEOIS

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Grand Paris Grand Est - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article