Stéphane Pintre, directeur général des services d'Antibes

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Travailler dans la fonction publique : les emplois fonctionnels de direction

DGS un jour, DGS toujours... A 56 ans, Stéphane Pintre a fait quasiment toute sa carrière dans la territoriale, aux manettes d'une collectivité. A la ville d'Antibes (Alpes-Martimes) depuis 15 ans, il est aussi le président du Syndicat national des directeurs généraux des collectivités.

montage-s-pintre-antibes-flickrby-n-walsh

A 56 ans, Stéphane Pintre (photo) a effectué toute sa carrière dans la fonction publique territoriale. Un choix qui s’est imposé à lui dès ses études de droit, de sciences politiques et d’histoire. Non pour suivre une tradition familiale — sa mère était directrice d’école et son père travaillait dans une banque —, mais en raison de son intérêt prononcé pour le service public.

"J’ai fait mes études dans les années 1980, au moment de la décentralisation, se remémore-t-il. On commençait à peine à l’étudier. Cela a été un élément supplémentaire dans ma décision de faire carrière dans la territoriale, car je l’ai perçu comme l’opportunité de faire partie de cette aventure qui commençait." En octobre 1984, il obtient son premier poste à la mairie de Sète comme chargé de mission à l’urbanisme, au moment où les mairies héritent tout juste de cette compétence. Il gravit rapidement les échelons et devient, en 1985, secrétaire général adjoint, puis secrétaire général (directeur général) de la ville, de 1987 à 1996.

Secrétaire général à Sète..., directeur général à Antibes

"En 1996, des élections intermédiaires ont été organisées et le maire a perdu son mandat. J’ai donc été contraint de quitter mon poste." L’heure est alors à la réflexion. « Je pouvais faire une mobilité d’Etat comme sous-préfet, mais cela impliquait une mobilité tous les quatre ans environ, alors qu’à l’époque je souhaitais rester dans le même secteur. » Il prend donc la direction de la chambre de commerce et d’industrie de Narbonne pendant quelques mois. Un poste qui ne le séduit pas totalement.

"Je sortais de 10 ans de fonctions de secrétaire général d’une ville, j’avais envie de garder cette approche généraliste de l’ensemble des questions territoriales et la proximité avec les usagers et les agents." Son souhait est entendu, puisqu’en fin d’année, le poste de DG au Puy-en-Velay se libère. "C’est Jacques Barrot et Serge Monnier, alors maire de la ville, qui m’ont fait venir. J’y suis resté 4 ans." Un séjour court mais enrichissant, puisque Stéphane Pintre participe au classement de la ville au patrimoine mondial de l’Unesco. En 2000, il arrive à Antibes comme DGS, où il exerce toujours.

Le DGS, c’est un manager, il est à l’interface de la décision publique et de sa mise en œuvre. Il a un rôle de conseiller, de facilitateur, d’organisateur. Et ce qui prime, c’est la confiance que l’autorité territoriale lui accorde.

Engagement syndical

Parallèlement, Stéphane Pintre s’engage très tôt syndicalement. "Dès 1987, j’ai été contacté par le réseau du Syndicat national des directeurs généraux des collectivités", se souvient-il. Il devient responsable national du contentieux pendant plus de 10 ans. "Cela m’a fait connaître des collègues, une belle opportunité dans ce métier possiblement solitaire. » Après avoir accompli d’autres missions, il est élu président du syndicat en 2006, et ce, pour trois mandats consécutifs.

"Je brigue un 4e mandat cette année, fait-il savoir. Cette fonction m’apporte la reconnaissance de mes pairs et me permet également de participer, au niveau national, à la réflexion sur l’organisation territoriale et sur la fonction publique territoriale. "Et de conclure : "Pour nous, la décentralisation et le service public territorial constituent le mode le plus démocratique de gestion des services publics locaux et nous voulons le défendre."

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2014

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article