En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Marine nationale : plus de 3.000 recrutements chaque année

ecole-navale-flickr-f-dhennin ©  Flickr/F.Dhennin

En 2016, la Marine nationale propose 3.500 postes dans de très nombreux domaines. Quel que soit leur niveau scolaire, les jeunes âgés de 17 à 29 ans peuvent rejoindre les équipages, avec des contrats allant de 1 an à une carrière complète.

[Mise à jour : 11/02/2016] La Marine française compte 36 044 militaires et 2 830 civils. Ils exercent plus de 50 métiers, en mer, sur terre et dans les airs, à bord des bâtiments, des sous-marins, en flottille, dans les groupements de fusiliers, en métropole ou outre-mer. 

Découvrez les métiers et grades accessibles en fonction de votre niveau d’études (cliquez sur le titre du chapitre pour accéder au texte).

  1. De la classe de troisième à bac : mousse, matelot de la flotte, quartier-maître
  2. De bac à bac+3 : officier marinier (sous-officier)
  3. De bac+3 à bac+5 : officier sous contrat ou de carrière
  4. Le volontariat

Niveau classe de 3e à bac : mousse, matelot et quartier-maître de la flotte (QMF)

ecole-navale-flickrfred-dhenninA Brest (Finistère), l’Ecole des mousses accueille chaque année 180 jeunes, de 16 à 17 ans sans condition de diplôme (niveau classe de troisième ou de seconde). Après un an de formation, le mousse pourra intégrer la Marine comme matelot de la flotte. Mais vous pouvez être recruté directement en qualité de matelot dès le niveau troisième à bac. Pendant 5 semaines, le matelot est formé aux fondamentaux militaires et maritimes sur les sites de Toulon (centre d’instruction de Saint-Mandrier ou base aéronavale Hyères), Cherbourg (Ecole des fourriers à Querqueville) et Lorient, suivant la spécialité choisie. Puis, il sera affecté pour une durée de 2 et 4 ans, suivant le type d’affectation et le métier exercé. Si ses compétences donnent satisfaction, il deviendra quartier-maître de 1re classe, puis de 2e classe (QMF), avant d’être promu officier marinier • Plus d’infos sur Etremarin.fr/qmf

Celui qui ne devient pas officier marinier peut rester matelot de la flotte, son contrat pouvant être prolongé 9 ans au maximum. Celui qui préfère quitter la marine bénéficiera d’un accompagnement professionnel pour l’aider à se reconvertir (lire notre article Quelle reconversion professionnelle pour les militaires ?).

Bac à bac + 3 : officier marinier (sous-officier)

marins-declic-jardin-flickrDe bac à bac + 3, un jeune de 17 à 25 ans peut devenir officier marinier, mais avec le grade de sous-officier, en signant un contrat de dix ans. Il commence son parcours par une formation initiale de 5 mois à l’Ecole de maistrance, à Brest. Puis, il rejoint une école de « spécialistes » pour y suivre une formation de technicien. Cette formation dure entre 6 et 12 mois (3 ans pour la spécialité d’infirmier). Au total, 26 spécialités et 9 domaines d’activités sont proposés :

  • techniques maritimes,
  • réseaux et télécommunications,
  • électronique-électrotechnique,
  • mécanique,
  • métiers de l’aéronautique,
  • protection défense-sécurité,
  • santé,
  • administration,
  • métiers de bouche.

Chaque année, environ 60 officiers sont recrutés parmi les officiers mariniers, soit près de 30 % du volume annuel de recrutement des officiers. Ces promotions internes s’adressent aux marins âgés de 23 à 40 ans et se font par concours ou sur dossier, pour une carrière complète ou des contrats successifs pouvant aller jusqu’à vingt ans de services. • Plus d’infos sur etremarin.fr/officiers-mariniers

Bac + 3 à bac + 5 : officier sous contrat ou de carrière

marins-pompiers-flickr-julien-carnotLes élèves des classes préparatoires aux grandes écoles et les jeunes diplômés de bac + 3 à bac + 5 peuvent devenir officiers, soit sous contrat, soit de carrière.

Officiers sous contrat : la Marine propose à des jeunes à partir de bac +3 d’être officiers sous contrat (contrats de 4 à 8 ans) dans des domaines aussi variés que l’informatique, la communication ou la conduite des opérations maritimes. Jeune diplômé formé en université ou en école, l’officier sous contrat vit dans la Marine une première expérience professionnelle valorisante. Il peut exercer des métiers dans toutes les unités de la Marine (bâtiments de combat, états-majors, commandos…). De nombreux domaines d’emplois sont proposés : opérations maritimes, mécanique navale, aéronautique, communication, informatique, ressources humaines ou encore sécurité-environnement. Selon le métier choisi, l’officier sous contrat suit une formation spécifique d’une durée variable à l’Ecole navale. Son parcours débute par un premier contrat d’une durée de 4 à 8 ans qui peut être renouvelé (jusqu’à 20 ans pour certains métiers).

Officiers de carrière : ils sont formés à l’Ecole navale. Ils y acquièrent les savoir-faire et les savoir-être nécessaires aux responsabilités opérationnelles et techniques. Ils développent également les aptitudes qui feront d’eux les chefs de la Marine de demain.

Les futurs officiers de marine accèdent à l’Ecole navale par concours soit :

  • en 1re année après une classe préparatoire scientifique aux grandes écoles (CPGE)
  • en 2e année sur titres pour les étudiants en Master 1 scientifique validé ou en cours d’obtention (universitaires et étudiants en 2ème année d’école d’ingénieur…)
  • en 3e année sur titres pour les étudiants en Master 2 (scientifique ou non) validé ou en cours d’obtention (écoles d’ingénieurs, de commerce, universités…)

La scolarité se concrétise par un diplôme d’ingénieur. A l’issue de sa scolarité, l’officier est affecté dans les forces, mais il peut poursuivre une formation de spécialité (énergie, pilote, plongeur démineur, commando).

Le volontariatFusiliers-marins-@renaud-camus-flickr

La marine propose aux jeunes de 17 à 26 ans des stages rémunérés d’une année, à condition d’avoir un niveau troisième. Leur volontariat débute par une formation initiale de quelques semaines (formations maritime, militaire, sportive et de sécurité), puis pour certains métiers, se poursuit avec une formation complémentaire courte au métier choisi. Ils rejoignent ensuite leur unité.

Pour les volontaires équipage (de la 3e à bac+2), 4 métiers sont possibles :

  1. opérateur « manœuvrier » (conduite de navire)
  2. opérateur machine (conduite de la propulsion et de la production d’énergie) ou opérateur soutien logistique
  3. opérateur service général (gestion, entretien, secrétariat…)
  4. gérant de collectivité (cuisine, service en salle, commis aux vivres)

Pour les volontaires officiers aspirants (de bac + 2 à bac + 5, et plus), les métiers proposés sont nombreux : chef de quart, chargé des ressources humaines, informaticien, psychologue, fusilier marin, chargé de communication…

Perspectives : possibilité de postuler en interne pour un parcours plus long avec le contrat de matelot de la Flotte (engagement sur 4 ans) ou pour intégrer l’Ecole de Maistrance (contrat d’engagement sur 10 ans). Enrichi de cette expérience originale, il peut aussi choisir de poursuivre son parcours dans le civil. • Plus d’infos sur Etremarin.fr/volontariat

Les salaires

Les militaires perçoivent une solde, non un salaire. Celle-ci dépend du statut de l’engagement : équipage, officier-marinier, officier. Elle est composée d’une part fixe, qui dépend du grade et de l’ancienneté, et de primes, parfois  importantes. A titre indicatif, pour un célibataire sans enfant à charge, au premier échelon :

  • Volontaire matelot : 734 euros (hébergement et nouriture gratuits).
  • Quartier maître de la flotte (QMF) : 1 398 euros (hébergement et nouriture gratuits).
  • Second maitre (jeune second-maitre sortant de l’école de maistrance) : 1 416 euros.
  • Enseigne de vaisseau de 1ère classe (jeune officier sortant de l’Ecole navale) : 1 852 euros.

(Taux en vigueur au 1er janvier 2012. Montants des soldes en net hors primes. Source Etremarin.fr)

Ailette, bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution de type UT 711 - Marine nationale française

Pour aller plus loin

L.Martin • 19/10/2014

Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public