En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Armées: 782 recrutements de plus entre 2017 et 2019

Armée - Incorporation Ensoa-3

Le ministre de la Défense lui-même l’a affirmé devant les députés, à l’Assemblée nationale : 2016 a été, selon Jean-Yves Le Drian, « une année (…) de recrutement historique, en particulier pour l’armée de terre ». Et ça ne va pas s’arrêter !

C’est un secteur qui recrute et recrutera encore : la Défense, plus précisément, l’armée de terre, l’armée de l’air et la marine nationale. Alors que le projet de loi de finances comprend, au nombre des priorités 2017, la gendarmerie, l’éducation et la police, l’armée n’est pas en reste. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian l’a réaffirmé, alors qu’il était auditionné à l’Assemblée nationale sur le budget 2017 du ministère, début novembre 2016.

Rappel
  • En 2017, pas moins de 14 000 postes de fonctionnaires devraient être créés.
  • La France compte 29 422 agents publics de plus, depuis 2012.
  • La loi de finances 2016 avait prévu 14 433 postes supplémentaires.
  • En 2017, la Défense est le 4e poste prioritaire en matière de créations de postes, après l’Education nationale, la gendarmerie et la police.

 

Les postes supplémentaires en 2017

L’évolution nette des effectifs du ministère s’élèvera à 782 emplois supplémentaires sur 2017-2019, dont 400 emplois pour la seule année 2017 explique Jean-Yves Le Drian, sur le site du ministère de la Défense. « Le PLF [projet de loi de finances] 2017 traduit ces orientations, explique le ministre, notamment au profit des réserves, des ressources humaines et des capacités militaires.

Ces décisions répondent aux menaces qui visent le pays, à la diversité des missions de notre défense et au niveau d’engagement très élevé atteint par nos armées du fait de la combinaison des opérations sur le territoire national et à l’extérieur.

Elles doivent, enfin, amorcer une amélioration significative de la condition des militaires, très fortement sollicités depuis plus d’un an et demi, tout en mettant en œuvre à leur bénéfice les mesures déjà arrêtées pour la fonction publique. »

>> Sur les priorités du projet de loi de finances 2017, lire aussi : Budget 2017, les recrutements de l’Etat pour chaque secteur

 

Un budget 2017 de la Défense en hausse

Lors des 3 heures d’audition, il y a eu débat, notamment face aux Républicains, qui ont reproché au ministre de dresser un bilan trop positif. Le ministre a rétorqué :

« Moi, je ne suis pas dans le ciel, je suis sur la terre, et je constate que l’année 2016 est une année [...] de recrutement historique en particulier pour l’armée de terre [...] Dans la loi de programmation militaire, les crédits prévus pour 2017 étaient de 31,6 milliards d’euros et nous serons à 32,7. Ce n’est pas de l’hagiographie, c’est la dure réalité du sol. »

 

Le détail du budget de la Mission Défense

Voici les chiffres détaillés du projet de loi de finances 2017, du ministère de la Défense, pour la partie « Mission Défense ».

Budget – Ministère de la Défense – Mission « Défense » Loi de finances initiale 2016 PLF 2017
Environnement et prospective de la politique de défense 1,29 milliard d’euros 1,34 milliard d’euros
P146 -  Équipement des forces 9,95 milliards d’euros 10,05 milliards d’euros
P178 – Préparation et emploi des forces 7,33 milliards d’euros 7,35 milliards d’euros
P212 – Soutien de la politique de la défense (partie HT2) 2,23 milliards d’euros 2,35 milliards d’euros

Le budget de la Défense, ce sont aussi deux autres missions : « Recherche et enseignement supérieur » et « Anciens combattants ».

C’est la commission des finances, des affaires étrangères et de la Défense qui a adopté les crédits de la Défense dans la nuit du 2 au 3 novembre 2016. Dans notre article sur le projet de loi de finances 2017, nous avons évoqué ce chiffre de 273 294 recrutements prévus en 2017, soit 464 recrutements de plus pour ce ministère.

 

Surcoût pour les opérations militaires

Voici ce qui a été déclaré par le ministre lors de l’adoption du projet de loi de finances : un surcoût de 830 millions d’euros en 2016 pour les opérations militaires, notamment avec l’opération Sentinelle et les « opex » (opérations extérieures) depuis les attentats de janvier 2015. Les surcoûts des opex sont de l’ordre de 700 millions d’euros pour 2016. La facture s’élève habituellement à 450 millions d’euros. Le surcoût sera supporté par un budget interministériel.

Sur le site web Les Echos.fr, Jean-Yves Le Drian a souligné que « la seule alternative possible, tout imputer au ministère de la Défense, aurait forcément un impact sur d’autres postes du budget des armées, notamment les acquisitions de matériel. » Mais « je ne crois pas que ce soit la bonne méthode », a-t-il estimé.

 

7 000 soldats en France sont engagés dans l’opération Sentinelle

Comme nous l’avons expliqué dans un article sur l‘augmentation du nombre de fonctionnaires en 2017, l’arrêt des diminutions d’effectifs dans l’armée a été décidé en 2016, la cyberdéfense va devenir stratégique, 80 millions d’euros sont prévus pour les munitions.

Sur le budget de 600 millions d’euros, la moitié ira à l’armement

Pour les militaires, des primes journalières vont être versées au-delà de 150 jours d’absence de leur domicile. Suite aux attentats, 30 000 militaires sont tous les jours en opération. Un rythme inégalé depuis la guerre d’Algérie. Il faudra aussi financer la réserve opérationnelle, qui va être mise en place en 2017.

>> Lire aussi, sur la réserve opérationnelle : Sécurité et citoyenneté : devenir réserviste dans l’armée 

Pour aller plus loin

C.Cathiard • 17/01/2017

Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public