En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Les diplômes professionnels de l’animation, avec ou sans le bac

Animation-jeunesse ©  CC0 PublicDomain

Plusieurs diplômes professionnels permettent de travailler dans le secteur de l’animation, du niveau du BEP au niveau bac+3. Les lauréats pourront intégrer la fonction publique par concours ou sous contrat. Ces formations sont en cours de refonte. C’est le cas du BPJEPS.

Tous ces diplômes vous permettront d’exercer le métier d’animateur professionnel dans différentes spécialités. Vos employeurs seront : 

  • les collectivités locales,
  • les associations socioculturelles, sportives ;
  • des hôpitaux, maisons de retraite médicalisées, Ehpad, établissements de soins ;
  • dans le secteur privé : les structures socioculturelles ou d’activités physiques et sportives du domaine marchand (structures de vacances, bases de loisir, hôtellerie de plein air, comités d’entreprise, centres de formation, etc.).

Niveau BEP : le BAPAAT

Le brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien constitue le premier niveau de qualification professionnelle de la filière des métiers de l’animation sportive ou socioculturelle. C’est un diplôme d’Etat (ministère de la Jeunesse est des sports) de  niveau V.

A noter
  • Le BAPAAT permet de se présenter aux concours d’adjoint d’animation et d’opérateur des activités physiques et sportives.

Condition d’accès et formation au BAPAAT

Être âgé de 16 ans au moins. Aucun diplôme spécifique n’est exigé, mais le ministère indique qu’un « bon niveau de pratique personnelle est nécessaire ». 

La formation est assurée par un centre  de formation agréé par les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.

  • → BAPAAT, option loisirs de pleine nature : où se former ?
  • → BAPAAT, option loisirs du jeune et de l’enfant : où se former ?
  • → BAPAAT, option loisirs tout public dans les sites et structures d’accueil collectif : où se former ?

Il s’agit d’une formation en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), c’est-à-dire qu’elle se déroule pour partie dans un centre de formation et dans un lieu d’activité  professionnelle (collectivité locale, association, etc.). Elle comprend  (de 1 500 à 2 000 heures d’enseignements généraux, technologiques et professionnels. L’examen final comporte :

  • → une mise en situation professionnelle s’inscrivant dans le projet d’animation du candidat,
  • →  un entretien de synthèse avec le jury (30 minutes environ) portant sur le parcours de formation et l’expérience professionnelle.

Niveau bac : BPJEPS  (nouvelle formule 2016)

Le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport est un  diplôme de niveau IV (bac).  Il a été complètement remodelé par deux textes d’avril 2016 (lire encadré « Références »), applicables depuis septembre 2016.

A partir de septembre 2016, il comprend deux spécialités, au choix : Animateur (mentions « Animation sociale », « Loisirs Tous Publics », etc.) ou bien éducateur sportif (mentions « Sports collectifs », « Handball », Football », « Activités Physiques pour Tous et Activités Sports Collectifs (APT/ASC) », etc.)

A noter
  • Le BPJEPS permet de se présenter aux concours d’animateur territorial ou d’animateur dans la fonction publique hospitalière

Conditions d’accès au BPJEPS

Elles dépendent de la spécialité préparée et de chaque centre de formation. En toute hypothèse, il faut être âgé de 18 ans au moins.  De plus,

  • un autre diplôme de l’animation ou un diplôme de niveau IV ou supérieur peut être exigé;
  • à défaut, le candidat doit attester d’une expérience dans le secteur de l’animation;
  • il devra passer des tests d’aptitudes physiques pour la spécialité « Educateur sportif »…

Contenu de la formation nouvelle formule

Ce diplôme est préparé en alternance,  soit par la formation initiale. Dans ce cas, la durée minimale est de 900 heures, dont 600 heures en centre.

Désormais, il faut obtenir 4 unités capitalisables, au lieu de 10 précédemment, pour décrocher le BPJEPS.

Deux UC transversales, c’est-à-dire communes au deux spécialités :

  • UC1 : Encadrer tout public dans tout lieu et toute structure :
  • → Communiquer dans les situations de la vie professionnelle ;
  • → Prendre en compte les caractéristiques des publics dans leurs environnements dans une démarche d’éducation à la citoyenneté ;
  • → Contribuer au fonctionnement d’une structure.

UC2 : Mettre en œuvre un projet d’animation s’inscrivant dans le projet de la structure :

  • → Concevoir un projet d’animation ;
  • → Conduire un projet d’animation ;
  • → Evaluer un projet d’animation.

Deux UC propres aux différentes mentions :

UC3 : Conduire une action d’animation dans les activités de la mention ou de direction d’un accueil collectif de mineurs :

  • → Organiser, gérer et évaluer les activités ;
  • → Encadrer un groupe ou une équipe dans le cadre des activités de la mention ;
  • → Accueillir les publics.

UC4 : Mobiliser les démarches d’éducation populaire pour mettre en œuvre des activités d’animation dans le champ de la mention ou de l’option :

  • →  Situer son activité d’animation dans un territoire ;
  • → Maîtriser les outils et techniques de la mention ou de l’option ;
  • →  Conduire les activités d’animation.

Niveau bac+2 : DEJEPS, DUT et DEUST

→ Le diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité animation socio-éducative ou culturelle (DE JEPS) est essentiellement orienté vers les spécialités sportives. C’est un diplôme de niveau III (bac + 2). La spécialité « animation socioéducative et culturelle » comporte la mention « développement de projets, territoires et réseaux » et « Animation sociale ».

→ DUT carrières sociales

→ DEUST métiers de l’animation

Niveau bac + 3 : DESJEPS et licences pro

→ Le diplôme d’Etat supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport est de niveau II (bac+3). Il  atteste que vous avez les compétences requises pour exercer le  métier de directeur de projet, directeur de structure ou directeur sportif dans le champ de la mention obtenue. Ce diplôme est délivré au titre d’une spécialité relative à « l’animation socioéducative ou culturelle » ou à la « performance sportive » accompagnée d’une mention relative à un champ d’activités. Pour la spécialité « animation socioéducative ou culturelle », il existe uniquement la mention « développement de projets, territoires et réseaux ». Il est destiné à remplacer, à terme, le BEES (Brevet d’éducateur sportif 2e degré) et le DEDPAD.  

→ Licences pro métiers de l’animation sportive, culturelle, sociale, scientifique et technique. La licence pro intervention sociale spécialité coordination de projets d’animation et de développement social et socio-culturel, par exemple, peut être préparée à l’université de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Pour aller plus loin

Références

 

V.Bouhour • 04/07/2016

Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public