En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Animateurs : vers une refonte des concours et formations

Animation école enfants ©  Flickr CC by M. Shalvatis

Les animateurs sont très recherchés par les collectivités. Mais cette profession est marquée par la précarité de l’emploi et une reconnaissance insuffisante des qualifications professionnelles.Un récent rapport du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) émet 13 pistes pour améliorer la carrière et le recrutement de ces professionnels.

Le 24 juin 2016, Philippe Laurent, président du CSFPT, et Jésus De Carlos, président (CGT) de la formation spécialisée n° 3 du CSFPT,  ont remis à Annick Girardin, ministre de la Fonction publique, un rapport relatif à la filière animation de la fonction publique territoriale. Ce document sera prochainement suivi d’un travail ciblé sur l’évolution des concours et de la formation des agents de cette filière.

L’animation : une filière à revaloriser

Ce rapport sur la filière animation avait été voté à l’unanimité des membres du CSFPT, le 18 mai 2016. Si les métiers de l’animation professionnelle tendent à se structurer et si de nouvelles missions se développent prouvant le dynamisme de la filière animation dans la fonction publique territoriale, il n’en demeure pas moins que cette dernière est traversée par des « problématiques importantes », indique le CSFPT dans un communiqué : 

  • « conditions statutaires peu attractives ;
  • cadre professionnel des animateurs fragile, parce qu’il est incomplet, au regard d’autres professions ;
  • forte précarité des conditions d’emplois des animateurs dans une filière, par ailleurs, fortement féminisée
  • et absence d’un espace de capitalisation des expériences accentuent la complexité pour obtenir la légitime reconnaissance des qualifications professionnelles et des métiers de l’animation. »

>> Lire aussi : Les métiers de l’animation, une filière dynamique dans la fonction publique territoriale

 >> Plus d’infos sur les salaires : retrouvez les grilles de salaires des animateurs et des adjoints d’animation

Carrière et recrutement des animateurs : du nouveau, bientôt

Le rapport du CSFPT sur la filière animation (voir le Slideshare ci-dessous) contient 13 propositions visant à améliorer le déroulement de la carrière, le recrutement, la qualification et l’emploi des animateurs.

  1. Faire une étude plus complète sur la nature des emplois occupés, déterminer pourquoi on trouve autant d’agents en échelle 3 et quelle est la part réelle des personnes « faisant fonction » d’animateur.
  2. Calculer les quotas par filières, ce qui permettrait aux filières autres que la filière administrative au moins une promotion interne vers le grade d’attaché tous les 4 ans et ne pénaliserait pas les rédacteurs.
  3. Prévoir réglementairement l’exercice exclusif de la fonction d’encadrement par un agent de catégorie B pour les emplois permanents à temps complet.
  4. Instaurer un temps de travail minimum à 17 h 30, afin de permettre une intégration dans le cadre d’emplois des adjoints d’animation.
  5. Prévoir un cadre réglementaire qui rende obligatoire l’obtention des diplômes professionnels de l’animation socioculturelle (BAPAAT, BPJEPS, DEPJEPS, DESJEPS) pour professionnaliser l’action éducative notamment dans le cadre des accueils collectifs de mineurs (ACM).
  6. Déterminer des mesures incitatives dans le cadre des plans de formation pour garantir la formation des animateurs.
  7. Réduire le nombre de grades dans le cadre d’emplois des adjoints d’animation afin d’obtenir un réel déroulement de carrière.
  8. Prévoir une formation au premier grade dans le parcours professionnel pour le passage du concours.
  9. Réinterroger les missions du cadre d’emplois d’adjoint d’animation au regard des évolutions.
  10. Améliorer les conditions d’avancement pour être nommé au choix au grade d’adjoint territorial d’animation de 1re classe.
  11. Créer les conditions statutaires favorisant le reclassement dans un autre emploi.
  12. Créer un cadre d’emplois de catégorie A spécifique à la filière animation afin de finaliser le déroulement de carrière des agents, avec les mêmes conditions statutaires, indiciaires et indemnitaires que celles de la filière administrative.
  13. Reconnaître un temps de préparation réglementairement prévu comme temps de travail.
Réforme des diplômes

La réforme des diplômes professionnels de l’animation est en cours. Un nouveau BPJEPS voit le jour en septembre 2016, en application de deux textes officiels publiés en avril :

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

C.Cathiard • 29/06/2016

Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public