En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Dans la fonction publique, 1 agent sur 6 est contractuel

Contrat ©  Phovoir

Un contrat de travail plus encadré, plus protecteur et un accès facilité à la titularisation pour les agents contractuels. C’est, depuis quelques années, l’objet de lois récentes relatives aux agents contractuels (CDD ou CDI) dans la fonction publique. Au point que certains parlent de l’émergence d’un vrai statut.

[Mise à jour : 14/12/2015] La fonction publique recrute non seulement sur concours, mais aussi sous contrat. Ce type de recrutement est régi par le statut général des fonctionnaires (Titre I) et ses trois déclinaisons (Titre II pour la fonction publique de l’Etat, Titre III pour la fonction publique territoriale, Titre IV pour la fonction publique hospitalière).

Chiffres

Les agents contractuels fin 2013

  • 17%  de l’emploi public en France,
  • environ 932 000 personnes.

Source :  L’emploi dans la fonction publique en 2013, étude, Insee, avril 2015

Des CDD et CDI de droit public

Ces contrats, conclus pour une durée déterminée (CDD) ou indéterminée (CDI), sont des contrats de droit public, à la différence, par exemple, des contrats aidés (CAE, contrats d’avenir), qui sont des contrats de droit privé. Mais d’autres agents travaillant des établissements publics, les établissements publics industriels et commerciaux (EPIC) notamment  sont sous contrat de droit privé.

Contrat
  • Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un certain nombre d’établissements publics ou d’opérateurs de l’Etat emploient des agents sous contrat de droit privé.
  • A l’inverse, dans certaines entreprises qui ont été privatisées, on trouve encore des fonctionnaires ! C’est le cas d’Orange (ex France Télécom), par exemple, où coexistent encore des fonctionnaires de l’Etat et des salariés sous contrat de droit privé. Mais évidemment, le nombre des fonctionnaires de l’opérateur historique diminue inexorablement, au fur et à mesure des départs à la retraite.

Les contractuels handicapés, bénéficient, eux, de mesures spécifiques.

Un statut en formation

Le droit des contractuels de la fonction publique, appelés aussi « non-titulaires », est un droit en construction. Les pratiques les concernant ont longtemps été très différentes, d’un ministère, d’un hôpital ou d’une collectivité à l’autre. Mais des lois récentes tendent à homogénéiser ces pratiques et à sécuriser l’emploi des contractuels et à  entre les trois fonctions publiques :

 

La loi « Sauvadet » : plus de sécurité pour les contractuels

Limiter les recours abusifs aux contrats, réduire la précarité des non-titulaires et affirmer leurs droits : c’est dans cet objectif qu’a été adoptée la loi « Sauvadet », le 12 mars 2012. Elle fait suite à la signature, le 31 mars 2011, après plus d’un an de concertation, d’un protocole d’accord portant sécurisation des parcours professionnels des agents contractuels dans les trois versants de la fonction publique.

Cette loi permet la mise en place d’un accès réservé à la titularisation aux contractuels en CDI et en CDD jusqu’en 2016, et facilite l’accès au CDI pour les agents en CDD.

Le projet de loi « Déontologie » : une autre avancée pour les non-titulaires

Le projet de loi « Déontologie » voté par le Parlement le 7 octobre 2015 vise à consacrer des valeurs reconnues par la jurisprudence, qui fondent  la spécificité de l’action des agents publics : « le fonctionnaire exerce ses fonctions avec dignité, impartialité, intégrité et probité ; est tenu à une obligation de neutralité dans l’exercice de ses fonctions ; applique le principe de laïcité et, à ce titre, s’abstient de manifester ses opinions religieuses ; traite les personnes, notamment les usagers du service public, de manière égale ; respecte la liberté de conscience et la dignité des personnes.

Concernant les contractuels,

  • ce texte  étend jusqu’en 2018 l’accès à la titularisation ;
  • il élargit le dispositif de bilan triennal portant sur les besoins en formations et les salaires des contractuels dans la fonction publique territoriale, à l’instar de ce qui est pratiqué dans la fonction publique de l’Etat ;
  • il entérine la possibilité pour la fonction publique de l’Etat de recruter directement en CDI pour des postes où il n’existe pas de corps de fonctionnaires, ce que la loi Sauvadet de 2012 autorisait à titre expérimental.

Attention, ce texte n’est pas encore promulgué, puisqu’il s’agit d’un projet de loi.

Pour aller plus loin

S.Cattiaux and V.Bouhour • 02/12/2015

Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public