En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Qui peut devenir fonctionnaire ?

Diversité-fonction-publique ©  Phovoir

Ne devient pas fonctionnaire qui veut. Vous devez remplir des conditions générales (nationalité, par exemple) et des conditions propres au concours que vous visez, liées au niveau de diplôme ou de titre exigé. En principe, aucune limite d’âge n’est imposée pour passer un concours.

La fonction publique emploie des fonctionnaires et des agents contractuels. Les premiers sont dits « titulaires », car ils sont titulaires de leur poste. Ils bénéficient d’un emploi stable, ce qui ne veut pas dire qu’ils ne puissent pas être licenciés. La progression de carrière passe notamment par les concours internes.

Devenir fonctionnaire : conditions générales

Quel que soit le concours présenté, pour devenir fonctionnaire, il faut :

  • posséder la nationalité française ou celle d’un Etat membre de l’Union européenne (UE) ou d’un autre Etat participant à l’accord sur l’Espace économique européen (EEE) ou suisse,
  • jouir de ses droits civiques,
  •  ne pas avoir subi de condamnation figurant au bulletin n° 2 du casier judiciaire incompatible avec l’exercice des fonctions,
  • être en position régulière au regard des obligations du service national. Pour les candidats français nés après le 31 décembre 1978 et pour les candidates françaises nées après le 31 décembre 1982, les attestations de recensement et de participation à la journée d’appel de préparation à la défense sont requises,
  • remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction, compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Pas de limite d’âge pour intégrer la fonction publique, sauf exception

Il n’existe quasiment plus de limite d’âge pour se présenter aux concours de la fonction publique. Sauf exceptions :

  • pour le recrutement des fonctionnaires dans les corps, cadres d’emploi et emplois classés en catégorie active (âge de départ à la retraite avancé, par exemple les gardiens de la paix ou les officiers de police, lire encadré ci-dessous), les militaires (en 2016, la limite d’âge pour devenir militaires techniciens de l’air passe à 30 ans, au lieu de 25 ans auparavant).
  • dans le cadre de la progression de carrière des fonctionnaires, lorsqu’elle résulte des exigences professionnelles (expérience ou ancienneté) requises par les missions du corps, cadre d’emploi ou emploi,
  • lorsque l’accès aux corps, cadres d’emploi et emplois est subordonné à l’accomplissement d’une période de scolarité préalable d’au moins deux ans.

>> Consultez aussi notre dossier « Découvrir les concours de la fonction publique »

Lexique

Les « emplois de catégorie active », qu’est-ce que c’est ?

Dans l’univers de la fonction publique, on oppose emplois de « catégorie active » et emplois « sédentaires ». Cela ne veut pas dire que les uns bougent beaucoup, tandis que les autres restent vissés sur leur chaise à traiter des dossiers administratifs !

Les emplois de catégorie active sont des emplois présentant un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles justifiant un départ anticipé à la retraite. Ils sont classés comme tels par arrêtés ministériels. L’appartenance à la catégorie active ne dépend pas uniquement du grade détenu par le fonctionnaire, mais aussi, et surtout, des fonctions exercées. Quelques exemples.

  • Dans la fonction publique d’Etat : personnels de surveillance de l’administration pénitentiaire, éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse, personnels paramédicaux des hôpitaux militaires, etc.
  • Dans la fonction publique territoriale : agents des réseaux souterrains des égouts, sapeurs pompiers, agents de police municipale, etc.
  • Dans la fonction publique hospitalière : personnels paramédicaux et assistantes sociales dont l’emploi comporte un contact direct et permanent avec des malades, etc. >> Retrouvez les termes et expression spécifiques à la fonction publique dans notre « petit lexique »

Des conditions de diplôme, presque toujours

Une condition de diplôme ou de titre est exigée pour l’accès à la plupart des concours. Cette condition n’est pas opposable, dans certains cas, pour charges de famille et pour les sportifs de haut niveau (figurant sur une liste annuelle établie par le ministère chargé des Sports), sauf dans le cas où la possession du diplôme est légalement exigée pour l’exercice de la profession (médecin ou infirmier, par exemple).

Equivalence du titre ou diplôme- Pour se présenter à certains concours, les candidats qui ne possèdent pas le diplôme requis peuvent obtenir une équivalence. Ils doivent justifier d’une qualification au moins équivalente attestée par une expérience professionnelle, ou un diplôme, un titre, une formation délivrés en France ou dans un autre pays de l’Espace économique européen (EEE). Dans certains cas, cette équivalence est accordée de droit. Dans d’autres, des commissions d’équivalence de titres et diplômes doivent être saisies. 

Attention !

  • Le niveau requis pour se présenter à un concours de la fonction publique ne reflète pas le niveau réel de recrutement. Celui-ci est, depuis de nombreuses années, nettement plus élevé.  

>> Lire aussi Concours : qui peut-être candidat ?

 

EmploiPublic.fr • 03/12/2014

Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public