En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

3 questions à Véronique Ronzière, directrice d’un service de Protection maternelle et infantile (PMI)

3questions-docteur-ronzieres-pmi ©  D. R.

A la tête de la direction Santé et protection maternelle et infantile (PMI) du conseil général du Rhône, le docteur Véronique Ronzière nous présente son service. Et Marie-Alice Bayle-Dufetelle, chef de service santé aux Maisons du Rhône de Lyon, raconte comment son stage dans cette PMI a été décisif pour la suite de sa carrière.

1. Qu’est-ce qu’une PMI?

La Protection maternelle et infantile a pour mission de promouvoir la santé de la mère et de l’enfant de 0 à 6 ans, et la planification familiale. Nous sommes présents pendant le temps de grossesse, le temps de naissance et la petite enfance, dans une approche de santé globale et préventive. Le service est gratuit et ouvert à l’ensemble de la population dans un « processus d’universalisme proportionné », c’est-à-dire que nous nous adaptons en fonction des besoins de la population.

Nous sommes présents pendant le temps de grossesse, le temps de naissance et la petite enfance, dans une approche de santé globale et préventive.

Nous informons les femmes enceintes que nous pouvons les aider, nous proposons un suivi préventif de la grossesse, des séances de préparation à l’accouchement et, lorsque l’enfant est né, nous offrons une « mise à disposition » à la PMI ou à domicile.

Nous réalisons également les bilans de santé à l’école maternelle pour les 3-4 ans, avec le dépistage des handicaps. Nous sommes responsables de l’agrément des assistantes maternelles… Et ce n’est pas tout !…  Nous jouons aussi un rôle dans l’évaluation des mineurs en danger, nous assurons la planification familiale et nous assurons le volet statistique et épidémiologique de l’état de santé des femmes enceintes et des enfants de 0 à 6 ans.

2. Quels sont les métiers exercés au sein d’une PMI ?

Les métiers du médical et du paramédical sont très représentés au sein d’une PMI, avec des médecins, des infirmières puéricultrices, des sages-femmes, des auxiliaires de puériculture, des éducateurs de jeunes enfants, des psychologues, des assistantes sociales, des conseillers conjugaux et familiaux. Des secrétaires médicales ou encore des assistantes de direction assurent les tâches administratives. Le travail d’équipe est très important en PMI.

3. Que conseillez-vous aux jeunes intéressés par ces métiers ?

Nous prenons beaucoup de stagiaires. Les puéricultrices sont formées en PMI, et nous accueillons aussi les sages-femmes ou encore les médecins en stage d’internat. Nous pouvons les former pour, ensuite, les aider à passer les concours de la fonction publique territoriale (lire le témoignage de Marie-Alice, ci-dessous).

Il ne faut pas hésiter à demander à faire des stages en PMI, d’autant plus que c’est de cette manière que nous recrutons.

 

Témoignage

« Mon stage en PMI a été très précieux pour l’oral du concours de médecin territorial »

Dr Marie-Alice Bayle-Dufetelle, chef de service santé aux Maisons du Rhône de Lyon 1er, 2e et 4e (Rhône)

« Au cours de mes études de médecine générale, j’ai eu l’occasion, au moment de l’internat, de faire un stage de découverte en Protection maternelle et infantile (PMI) au conseil général du Rhône. J’ai eu un coup de foudre pour le travail effectué dans cette structure, et j’ai donc terminé mon internat avec l’objectif d’y travailler. Après avoir soutenu ma thèse, je suis devenue, en avril 2003, médecin de PMI de secteur, en tant que contractuelle.

J’ai eu un coup de foudre pour le travail effectué dans cette structure, et j’ai donc terminé mon internat avec l’objectif d’y travailler.

Je savais que ce contrat ne durerait que trois ans et que pour rester en poste, je devais passer le concours de médecin territorial. Je me suis donc rapprochée des centres de gestion et j’ai repéré un concours organisé en juin. Je m’y suis préparée en étudiant les annales sur les sites des centres de gestion. La partie écrite consiste à maîtriser la note de synthèse. Comme je n’avais pas le temps de faire la préparation interne au concours, un ami professeur d’université m’a aidée à m’y préparer techniquement, car il faut apprendre à synthétiser un très grand nombre de documents. J’ai également lu les textes de loi et les articles de presse portant sur la santé publique. J’ai été acceptée à l’écrit, restait donc l’examen oral. L’expérience de terrain est très précieuse pour l’oral. Il faut également s’y préparer en faisant des simulations d’entretien afin d’être à l’aise devant un jury. Après avoir validé le concours, on est sur une liste d’aptitude valable trois ans. Et une fois en poste, on est stagiaire pendant un an avant d’être titularisé, pour ensuite évoluer en interne. »

 

 

Références

L.Martin • 28/05/2014

Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public