En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Salon de l'Emploi Public

Etre fonctionnaire international à l’étranger

La France est membre d’environ 180 organisations internationales. Les possibilités de travailler pour l’une d’elles ne sont donc pas négligeables. Ces candidatures participent aux relations multilatérales ainsi qu’à la prévention et la résolution de problèmes, pandémies ou conflits qui dépassent les frontières des Etats. Elles contribuent, en outre, à la présence et au rayonnement de la France à l’étranger.

Parmi les organisations dont le siège est situé en Europe :

L’Organisation mondiale de la santé

L’OMS, dont le siège est situé à Genève (Suisse), dispose de 6 bureaux régionaux dans le monde. Partie du système des Nations unies, elle emploie des spécialistes de la santé, des médecins, des scientifiques et des épidémiologistes, ainsi que des experts dans les domaines administratifs, financiers et d’information, de l’économie, des statistiques sanitaires ou des secours d’urgence.

L’Organisation internationale du travail

L’OIT, institution spécialisée des Nations Unies dont le siège est à Genève (Suisse), emploie 2.000 agents et 600 experts, dont un millier employés au siège. Les autres travaillent sur le terrain, en grande majorité dans les pays en développement (bureaux de zone, bureaux nationaux, équipes multidisciplinaires, correspondants nationaux) et une cinquantaine dans certains pays les plus industrialisés (bureaux de liaison, bureaux nationaux, correspondants nationaux).

> A noter : le « Bureau de l’OIT pour la France » (BIT) fut le premier à être créé, en janvier 1920. Ces bureaux sont généralement constitués d’équipes de 4 à 6 agents et animés par un directeur mettant généralement au service de l’organisation son expérience, acquise au plan national, de syndicaliste, de responsable patronal ou de haut fonctionnaire.  

C – Le Haut commissariat aux réfugiés

Le HCR, dont le siège est à Genève (Suisse), s’attache à protéger des réfugiés et déplacés partout dans le monde.
Il emploie des chargés de protection, des experts en gestion de programmes ou en logistique envoyés sur les points sensibles, mais aussi des spécialistes employés au siège de l’organisation à Genève.

La mobilité est essentielle : la carrière des collaborateurs du HCR implique toujours plusieurs lieux d’affectation. Le recrutement pour des postes professionnels internationaux de débutants se fait via le fichier de professionnels internationaux (IPR). Pour connaître les postes vacants pour des candidats professionnels internationaux externes, cliquer sur HCR puis rubrique « Carrière »et « Postes vacants et comment postuler » (pages uniquement en anglais).

Les candidats internes sont généralement prioritaires pour les postes publiés, mais lorsque aucun postulant interne ne remplit les conditions requises, le poste est alors publié en externe. Tous les postes d’experts, qui nécessitent des qualifications et des compétences spécialisées, sont publiés en interne et en externe.

Seules les demandes émanant de candidats présélectionnés sont prises en compte dans le processus de sélection du HCR. Ces candidats sont ensuite convoqués à un entretien mené par un jury. Après sélection, les candidatures sont transmises au comité des nominations pour examen, puis adressées au Haut commissaire pour approbation.

Puis, les références du candidat et son aptitude médicale sont vérifiées. Un contrat à durée déterminée d’un an est ensuite établi.

Capture HCR 2

> A noter : Le HCR réembauche d’anciens membres du personnel féminin ayant occupé un poste à durée indéterminée ou à durée déterminée dans les catégories d’administrateurs internationaux et nationaux, pendant une période ininterrompue d’au moins un an au cours des cinq dernières années, afin d’accroître le nombre des femmes dans l’organisation.  

D – L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture

L’OAA, ou FAO en anglais, dont le siège est à Rome, travaille pour éradiquer la faim dans le monde. Elle a mis en ligne une boîte à outils du candidat avec des conseils pour constituer son dossier et passer un entretien. Il est possible d’enregistrer sa candidature (« irecruitment ») qui est conservée.

Un formulaire de profil personnel est en ligne. Il correspond au CV. Il est utilisé pour évaluer si le candidat remplit les conditions requises pour un poste. Il peut être mis à jour à tout moment en vue de postuler à d’autres emplois.

Il est possible d’être averti de la publication de nouveaux avis de vacance de poste par un flux RSS ou en suivant FAOJobs sur Twitter ou en s’abonnant à la section FAO Jobs de la page Facebook de la FAO.

Le programme des Jeunes cadres est réservé aux candidats âgés au plus de 32 ans.

  • Plus d’informations sur le site web de l’OAA

capture FAO 2

M.Doriac • 03/10/2012

Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public