En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Entretien d’embauche : 7 erreurs à ne pas commettre

pierre-denier-portrait-consultant ©  P. Denier

Bravo ! Vous avez réussi à décrocher un rendez-vous avec votre employeur potentiel. Maintenant, il s’agit de ne pas le décevoir… Voici les 7 bourdes à éviter absolument, commentées par Pierre Denier, conseiller en développement personnel et professionnel (photo).

 

Bourde n° 1 :  se prendre pour un pro de l’impro

Vous n’avez rien préparé. Le jour de l’entretien, vous n’avez pas la moindre idée de ce que vous avez à proposer, ni dressé le bilan de vos atouts, forces et succès. Vous avez négligé de faire un travail sur la « confiance en soi », pourtant nécessaire, parfois.

Le conseil de l’expert, Pierre Denier

pierre-denier-portrait-3Analysez tous ces points avant l’entretien. L’erreur est de ne pas reconnaître que, par le passé, vous avez contribué à l’essor d’une entreprise, que vous avez du potentiel, que vous êtes doué, dynamique… Et que vous serez utile. Si vous ne le reconnaissez pas vous-même, vous serez incapable de le faire comprendre à votre employeur.

Vous n’êtes pas suffisamment renseigné sur l’employeur potentiel, sur l’environnement de la structure (objectifs, difficultés, tendances du secteur d’activité). Vous allez donc subir l’entretien, sans aucune chance de le prendre en main.

Le conseil de l’expert, Pierre Denier

Outre une bonne connaissance de la structure auprès de laquelle vous postulez, il est essentiel d’avoir conscience des enjeux de votre candidature au sein de celle-ci.

Les signes qui trahissent une impréparation

Les tics de langage : « c’est clair » , »ok », « absolument », « en fait »… qui ponctuent les phrases et détournent l’attention du recruteur. Attention à certains termes répétés sans cesse, l’adjectif « petit » par exemple :« J’ai fait un petit projet, j’ai eu une petite expérience… ». L’interlocuteur focalisera immanquablement son attention sur ce « petit » mot, qui collera à votre image.

— Abuser d’un jargon, truffé d’anglicismes, en croyant que cela fait plus « pro », révèle votre manque de recul sur un secteur professionnel, une incapacité à dire les choses à votre manière… Essayez, chaque jour, de bannir de votre vocabulaire tous les mots qui vous sont étrangers, dont vous ne comprenez pas le sens exact. Une rude discipline, mais payante en de nombreuses occasions.

« La meilleure façon de montrer que vous maîtrisez un domaine est d’en parler simplement, souligne ce professionnel. Pour éviter d’abuser d’un jargon, pour apprendre à regarder votre métier d’un œil nouveau, entraînez-vous à imaginer que devez expliquer votre métier à un enfant de 5 ans. Vous serez obligé de recourir à de nombreuses métaphores, de parler plus lentement… »

Porter votre plus beau tailleur rose fuchsia, arborer un noeud pap’ Spiderman…

La tenue vestimentaire dénote parfois un manque de préparation. Respectez les codes vestimentaires est recommandé. Vous devez en tout cas les connaître. Pour les hommes, pantalon et chemise, voire cravate, selon le type d’emploi. Pour les femmes : tailleur, veste/pantalon ou jupe, plutôt de couleur sombre, avec une touche de couleur (foulard, collier et autres accessoires).

Bourde n° 2 : avoir la langue trop longue

Ravi d’avoir décroché cet entretien, vous êtes si excité que vous ne laissez aucune place à votre interlocuteur. Par peur de laisser passer votre chance, vous parlez sans arrêt. Vous étalez vos compétences, sans répondre précisément aux questions. Au final, le recruteur sera noyé dans les détails et retiendra peu de choses.

Le conseil de l’expert, Pierre Denier

pierre-denier-portrait-3Une erreur  fréquente… car l’envie de bien faire dénature notre capacité à être simple et lucide lors d’un entretien. En revanche, il est judicieux de faire savoir son enthousiasme pour le poste, au cours de l’échange avec le recruteur. Votre devise doit être : authenticité, mais professionnalisme et maîtrise.

L’entretien se passe bien, même très bien. Vous voilà en confiance. Et vous déblatérez sur des sujets que vous n’aviez jamais pensé aborder. C’est une perche tendue au recruteur, qui peut vous poser des questions embarrassantes.

Bourde n° 3 : mettre ses valeurs aux vestiaires

Vous ne parlez que de vos compétences, capacités, de votre savoir-faire, sans oser donner un avis personnel, faire passer par petites touches vos valeurs, livrer quelques-unes de vos convictions, ou donner un peu de chair à vos expériences.  Pourtant, c’est votre personnalité qui fera la différence entre vous et vos  concurrents, qui possèdent le même curriculum vitae…

Le conseil de l’expert, Pierre Denier

L’entretien est une rencontre entre deux personnes. Votre façon d’être et d’exprimer vos envies et valeurs est primordiale.  Dites-vous que les valeurs que vous exprimez toucheront toujours celui qui les partage. Et si cette personne n’a pas les mêmes valeurs que vous, soit ! Le poste n’est pas pour vous, vous ne vous y seriez pas senti bien…

Vous répondez du tac au tac, à tout type de question, même d’ordre privé, alors qu’il faut faire preuve de discernement…

Les femmes entendent souvent cette question : comptez vous avoir des enfants ? Faites preuve de discernement et choisissez une réponse en deux temps : « Eh bien, il y a l’aspect personnel que je n’évoquerai pas ici. Et pour l’aspect professionnel, voilà ce que je peux vous répondre… »

Le conseil de l’expert, Pierre Denier

Marquez la limite entre les sphères professionnelle et personnelle.

Bourde n°4 : ne pas s’intéresser à la structure pour laquelle vous travaillerez (peut-être)

Vous semblez fait pour ce travail, mais ne montrez pas d’intérêt pour votre interlocuteur, ni votre future entreprise. Vous n’avez posé aucune question… par timidité ? Erreur ! Car cette attitude peut paraître suspecte au recruteur, qui n’aura peut-être pas envie de choisir un candidat prêt à mettre les pieds n’importe où…

Le conseil de l’expert, Pierre Denier

pierre-denier-portrait-3Etre dans un échange constructif est un gage de sérieux et donne de la crédibilité à votre candidature.  « Une personne devient intéressante au moment où elle s’intéresse à vous… »  : ce principe contient une part de vérité !

Bourde  n° 5 : regarder un seul membre du jury

Souvent,  plusieurs personnes vous interrogeront à tour de rôle au cours de l’entretien. L’erreur est de ne regarder qu’un seul interlocuteur, parce que c’est celui qui prend le plus souvent la  parole, ou que vous trouvez le plus sympa. Quelle que soit la source des questions, il faut répondre en regardant chaque personne, à tour de rôle, attentivement mais sans la dévisager.

Le conseil de l’expert, Pierre Denier

Il s’agit d’une question de bons sens, on est toujours dans des notions de respect, d’équilibre et d’égalité candidat-recruteur(s). S’ils sont tous là, c’est parce qu’ils prennent tous part à la décision…

Bourde n° 6 : être dans l’autojustification

Vous n’arrêtez pas de vous justifier, quelque peu sur la défensive, comme pour légitimer votre propre candidature. Cela dénote un manque de confiance en soi et un manque de préparation.

Bourde n° 7 :  se faire oublier

L’entretien terminé, vous ne donnez plus signe de vie. Vous ne remerciez même pas votre interlocuteur de vous avoir reçu. Vous n’osez pas le relancer au bout d’une quinzaine de jours, alors qu’il s’était engagé à vous contacter et que vous avez passé presque deux heures à discuter avec lui du projet de l’entreprise…

Le conseil de l’expert, Pierre Denier

Relancer l’employeur potentiel, c’est une façon de montrer votre motivation. Pourquoi ne pas demander un retour, en toute cordialité, en évoquant votre volonté de progresser grâce à cette expérience…

 

Référence

  Pour bénéficier gratuitement de tous les services « candidat » : dépôt de CV, alertes emails et historique des candidatures… Créez votre compte

S.Cattiaux • 07/01/2014

L'entretien d'embauche dans la fonction publique (dossier) Sommaire
Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public