En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Entretien de recrutement : comment convaincre dès les 5 premières minutes

Poignée de main - Recrutement - Entretien d'embauche ©  Flickr-CC-by Reynermedia

Des sondages auprès de différents recruteurs nous apprennent qu’iI ne leur faut pas plus de 5 minutes pour juger le candidat qu’il reçoive en entretien d’embauche. Et seulement 15 minutes pour vous jauger. Comment ? Tout est question de langage corporel.

[Mise à jour : 7 /08/2016] Ils seraient 37 % à juger le candidat dès les cinq premières minutes ; 37 % des employeurs se feraient une une opinion rien qu’en vous observant  au début de l’entretien, si l’on en croit un sondage récent du cabinet CareerBuilder France auprès de 500 recruteurs.

Comment les recruteurs peuvent-ils se faire une idée si rapidement ? Grâce à une observation fine de votre comportement, tout simplement.

Droit dans les yeux, mais sans exagérer !

Le contact visuel, c’est le premier contact — le plus important—, selon les recruteurs questionnés par CareerBuilder France. Faute de ce contact, votre interlocuteur peut ressentir un sentiment de défiance à votre égard. Etablir et garder ce contact est plus difficile qu’il n’y paraît. La première chose à faire est de soigner votre tenue vestimentaire, bien avant l’entretien évidemment (inspection de dernière minute : attention aux lacets délassés ou aux boutonnages de mardi avec mercredi !)

>> Sur la tenue idéale pour l’entretien, lire Entretien d’embauche : comment je m’habille ?

Kaa le boa (miniature)Avant l’entretien encore, pour avoir un bon contact visuel, entraînez-vous avec des copains, devant la télé ou des vidéos. En résumé, il s’agit de regarder le recruteur dans les yeux (ou juste en dessous,voire sur l’arête du nez), avec attention, respect et en souriant avec les yeux. Mais sans le scruter à la Kaa, ni surtout fixer le gros bouton qu’il a sur la joue, ni encore juste entre les sourcils, il paraîtrait, si l’on en croit certains manuels que c’est une tactique pour mettre l’autre mal à l’aise !

Les recruteurs interrogés pour le sondage de CareerBuilder France ont dit ne pas aimer :

  • une mauvaise position : dos vouté, corps avachi, assis de travers sur le siège;
  • l’absence de sourire;
  • des attitudes qui traduisent un embarras, par exemple : se dandiner sur la chaise, jouer avec un stylo, tortiller une mèche de cheveux, etc.

Maîtres mots : détente et self control

La femme aux bras croisés, Pablo PicassoNe croisez pas les bras, c’est un signe de fermeture par rapport à votre interlocuteur. Evitez aussi les gestes dénotant une trop grande assurance : corps affalé sur la chaise, jambes écartées… Tout excès de familiarité est généralement très mal perçu. De même que broyer la main de votre interlocuteur. Le conseil de Clément Allo, consultant en communication : serrez-lui la main en levant légèrement celle du recruteur vers le haut.

Apprenez à respirer, détendez-vous et entraînez-vous : avec des amis, la famille, en vous filmant si possible pour repérer les erreurs. Et apprenez à éviter tous ces petits gestes qui montrent que vous êtes mal à l’aise, notamment se gratter ou toucher le visage, généralement interprétés comme des signes de nervosité.

>> Lire aussi Comment préparer l’entretien d’embauche

Décodage

Petit lexique de langage corporel

Le sourcil droit levé (certains chanceux sont incapables de lever un seul sourcil, ne vous entraînez pas pour voir si vous en êtes capable !)-  Les situations dans lesquelles la personne se trouve, soit mal à l’aise avec l’autre, soit en désaccord avec lui, a tendance à mettre cette autre personne à distance, et elle le montre en levant son sourcil droit.

Se gratter la glotte - se gratter le cou au centre serait simplement une stratégie non consciente mise en œuvre par le cerveau, pour se placer au-dessus de l’autre, dans la communication, le menton relevé.

Se gratter la gauche de la bouche - Toutes les situations où le côté de la bouche est gratté sont perçues de façon négative.

Se caresser l’oreille gauche - Lorsqu’une personne se caresse ou touche simplement l’oreille gauche, c’est d’abord parce que le sujet de conversation renvoie à elle. Ensuite, parce qu’elle semble heureuse que l’on parle d’elle. Enfin, parce qu’elle est un peu gênée.

Source : non-verbal.synergologie.org

 

 

 

 

Enregistrer

Pour aller plus loin

C.Cathiard • 20/05/2015

Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public