En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Trouver un emploi dans la fonction publique : pourquoi suis-je blacklisté ?

Pourquoi je fais fuir les recruteurs ? ©  Flickr cc by A. Bellink

Vous avez une excellente formation, des compétences avérées, vous êtes dynamique, motivé. Pourtant, vous ne dénichez jamais le poste pour lequel vous postulez. Vous avez sans doute bien étudié votre argumentaire, votre look, mais rien n’y fait, vous faites visiblement fuir les recruteurs. Mais qu’est-ce qui cloche, chez vous ? Pour le savoir, petite revue des détails et attitudes à éviter. Absolument.

Bête et méchant sur les réseaux sociaux

 1. Vous mettez n’importe quelle photo de vous sur Facebook

A l’ère des réseaux sociaux, votre identité numérique est examinée à la loupe par les recruteurs. Alors, un peu de décence, faites le ménage.

Effacez les photos de votre dernière soirée arrosée entre ami(e)s ou l’on vous voit déguisé en canard et l’œil hagard.© FlickrCC by A. Coomans

Ouh… Le vilain petit canard : pas top pour trouver un job.

Pensez aussi à restreindre l’accès aux photos faites de vous par vos connaissances. Bref, nettoyez toute trace personnelle pouvant être perçue comme négative par un employeur potentiel.

2. Vous écrivez des horreurs sur votre compte Twitter

… à propos de vos anciens collègues. Vous commentez avec aigreur ou agressivité les tweets de vos amis. Pire, vous critiquez vos précédents employeurs ! Sachez que ces attitudes sont dans le top 3 des raisons pour lesquelles on écarte un candidat ! D’autres avant vous s’y sont déjà frottés, comme le journaliste sportif Pierre Salviac, viré de RTL pour des propos injurieux ou encore l’animateur Julien Courbet remercié par France 2, suite à des tweets ironiques sur la programmation de la chaîne !

Recommandé

Puéril dans le CV

3. Vous mettez des smileys dans votre CV

Non, non… C’est bien de vouloir faire « djeun », mais quand même. Evitez les détails infantiles, tout comme les fautes d’orthographe. Idem, dans la partie « Hobbies » ou « Centres d’intérêt » de votre CV, inutile de signaler « Sorties en boîte de nuit ». Fuyez aussi la lettre de motivation copié-collé d’internet : « Mon rêve a toujours été d’intégrer la mairie de Nanterre ». Raté ! Vous postulez pour la ville de Vincennes.

Affligeant à l’oral

4. Lors de l’entretien, vous critiquez votre ex-employeur

Que vous ayez démissionné ou été licencié, le recruteur en face de vous aura, dans la plupart des cas, envie de savoir pourquoi votre précédent contrat s’est terminé. Si vous êtes d’un naturel spontané, tournez 7 fois votre langue dans la bouche pour évitez de laisser filer la remarque fatidique : « Je ne supportais plus mon ancien boss. »

Aïe, après cela inutile de persévérer. Difficile, en effet, pour le recruteur de ne pas vous imaginer en train de débiner votre nouvelle équipe à la première difficulté.

5. Vous lorgnez déjà la place du boss… Et vous le dites !

n-castle-flickrcc-thebigboss

 Vous postulez à un poste et, déjà, vous en voulez un autre. Vous questionnez le temps qu’il vous faudra pour évoluer et devenir, pourquoi pas ?, le boss à côté du boss. C’est bien d’être ambitieux, attention cependant à ne pas passer pour le candidat «dont les dents rayent le parquet», impatient et carriériste. Demandez donc plus subtilement s’il s’agit d’une création de poste, si le job est nouveau dans la société, la bonne façon de monter en responsabilité… Du tact, du tact !

6. Vos questions tournent uniquement autour des conditions matérielles

Vous êtes plus intéressé par le fait de savoir si l’entreprise dispose d’une cantine, de combien est le montant des tickets resto, le taux de remboursement de la mutuelle, pour les lunettes surtout, car vous êtes une « fashion victim » ! Et aussi, le nombre de jours de RTT ou la politique de l’entreprise rapport aux frais professionnels. Bref, vous avez tout du candidat matérialiste !

7. Vous portez une tenue…, disons, osée !

Vous arrivez à l’entretien en baskets et tenue décontractée, alors que l’employeur aime les gars en costumes, vous avez forcé sur la longueur de la jupe mais version mini ou abusé du décolleté… Si vous avez le poste grâce à ça, cela n’augure rien de bon pour vous ensuite dans l’entreprise. Un look qui détone ne vous aidera certainement pas à décrocher le poste, à moins que ce ne soit dans un univers créatif. Adaptez-vous aux us et coutumes vestimentaires de l’entreprise. En tout cas, au début.

La morale : tout est affaire de nuances.

  • Soyez branché et communicant sur les réseaux, sans être exubérant ou indécent.
  • Soyez ambitieux, sans trop le montrer.
  • Bosseur, mais pas casse-pied…

Bonne chance !

 

 

J.Krassowsky • 11/03/2015

Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public