En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Aides-soignants: 220.000 postes à pourvoir

EmploiPublic.fr •17 mai 2017

Métiers du soins et de la santé

©  Flickrcc-by-Giobi

Avec plus de 100.000 créations d’emplois nettes, le métier d’aide-soignant est le plus porteur de tous à l’horizon 2020, juste après les aides à domicile, selon une étude officielle. Il faut y ajouter près de 120.000 remplacements d’agents qui partent à la retraite : environ 220.000 postes vont donc être à pourvoir dans les prochaines années !

Le rapport de la Dares, « Les métiers en 2022″, montre que 800 000 postes par an seraient à pourvoir à l’horizon 2022 : 80 % de ces « postes à pourvoir »correspondent à des départs en fin de carrière. Les autres sont des créations nettes d’emplois, non seulement dans les métiers du commerce et du service, mais aussi dans les métiers du maintien à domicile (soignants). Infirmier, aide-soignant et aide à domicile figurent dans le top 5 des métiers qui vont recruter ! Voici les chiffres de créations nettes d’emploi entre 2012 et 2022 :

Ces professions figurent respectivement en position 1, 2 et 5. En position 3 figurent les vendeurs, et en position 4 les cadres administratifs comptables et financiers.

Métiers très qualifiés et aide à la personne

Ce rapport note une « forte progression de l’emploi dans les métiers très qualifiés (principalement les métiers de cadres), une diminution du poids des ouvriers et employés qualifiés et une relative stabilité du poids des ouvriers et employés peu qualifiés, les créations d’emploi dans les métiers peu qualifiés d’aide à la personne et autres métiers de services (employés de l’hôtellerie-restauration, agents de gardiennage et de sécurité) compensant les destructions d’emplois d’ouvriers non ou peu qualifiés. »

>A lire aussi : notre dossier sur les métiers de l’aide à la personne

L’assistance aux personne va générer de l’emploi

Au total, environ 87 familles professionnelles ont été passées au crible et plusieurs « groupes de métiers » se dégagent. Certains métiers conjugueront de fortes créations d’emploi et des départs en fin de carrière importants : ceux de l’assistance aux personnes en font partie, et vont donc recruter.

De nombreux postes à pourvoir, donc, pendant que d’autres, au contraire, pourraient connaître, indique le rapport, « des pertes nettes d’emploi, conjuguées à des départs en fins de carrière plus ou moins importants, tels les ouvriers de l’industrie, les agriculteurs ou les employés administratifs de la fonction publique(1). »

Infirmier, aide soignant, et aide à domicile figurent dans le top 5 des métiers qui vont recruter!

Les métiers du soin et d’aide aux personnes fragiles

Excepté les médecins, qui représentent un cas exceptionnel (l’évolution des postes dépend du numerus clausus et 20 000 postes de moins seraient à prévoir en 10 ans), toutes les professions de soins et d’aide aux personnes fragiles devrait bénéficier de nombreux recrutements d’ici 2022. « Aides à domicile, aides-soignants et infirmiers figureraient ainsi parmi les métiers qui gagneraient le plus d’emplois à l’horizon 2022, avec de l’ordre de 350 000 créations nettes en 10 ans. » selon la Dares.

Le métier d’aide à domicile serait le plus créateur d’emplois

Service à la personne, accompagnant, aide à domicileLe métier d’aide à domicile va créer selon le scénario de la Dares sur les 10 ans à venir, aussi bien en termes de taux de croissance qu’en nombre de postes le plus d’emplois : près de 160 000 postes créés d’ici 2022, soit une hausse de 2,6 % en moyenne chaque année). Explication : le vieillissement de la population et des besoins croissants en matière de soins et d’accompagnement de la dépendance.

De plus, le nombre de médecins va se réduire, les femmes travaillent de plus en plus (poursuite du taux d’activité après 45 ans), les familles se fragmentent et rendent la prise en charge des personnes âgées plus difficile, d’où ce besoin croissant de recrutement das les métiers du soin (infirmier, aide-soignant, aide à domicile). « Le développement de la médecine ambulatoire et le maintien à domicile des personnes âgées nécessiteront donc un accompagnement par des professionnels des services à la personne. »

A noter que le nombre d’assistantes maternelles et personnels de l’action sociale devrait également augmenter plus rapidement que l’ensemble des métiers, répondant aux besoins de garde des jeunes enfants, des personnes âgées, des personnes handicapées et des jeunes en difficulté, mais à un rythme moindre que celui constaté dans les années 1990 et 2000.

> A lire aussi: « Les métiers en 2022 : quels secteurs recruteront le plus? »

340 000 aides-soignants en exercice

Selon une synthèse publiée en mars 2011 par la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), on compte les aides-soignants sont environ 340 000 en France métropolitaine, des femmes pour la très grande majorité. Ils travaillent majoritairement (250 000) dans les établissements de santé et principalement à l’hôpital public (près de 200 000). Mais, ils exercent aussi dans les maisons de retraite, dans les services de soins infirmiers à domicile, et dans les établissements pour personnes handicapées.

  • 78 % des emplois d’aides-soignants sont exercés dans un hôpital public
  • 10 % dans un établissement privé à but non lucratif
  • 12 % à but lucratif 

Les facteurs d’évolution du métier d’aide-soignant

Le Répertoire des métiers de la fonction publique hospitalière anticipe un certain nombre de facteurs d’évolution du métier d’aide-soignant à moyen terme :

  • l’augmentation des pathologies chroniques et des soins de longue durée, liés à l’allongement de la durée de vie,
  • la modification de la demande des usagers : droit à l’information, exigence de qualité,
  • la modification des modes de prise en charge des patients : hospitalisation de courte durée, hospitalisation de jour, hospitalisation à domicile,
  • l’introduction de logiciels de gestion dans les établissements de soins,
  • la création de réseaux multiprofessionnels
  • et l’ouverture de postes en santé mentale.

Il prévoit des « conséquences majeures » sur l’évolution des activités et des compétences, avec notamment un besoin de connaissance accrue des pathologies de fin de vie, de la maladie d’Alzheimer, de la douleur et de la relation d’aide.  

>Retrouvez toutes les offres d’emploi aides-soignants ici.

>Retrouvez toutes les offres d’emploi aide à domicile ici.

>Retrouvez ici les offres d’emploi médecin, infirmier, cadre de santé.

>Retrouvez ici les dates de concours correspondants à ces métiers.

Enregistrer

Notes

Note 01 – "Il faut souligner qu’un faible nombre de postes à pourvoir peut se combiner, pour certains métiers, avec un nombre d’embauches important et éventuellement des difficultés de recrutement dit le rapport de la Dares. C’est le cas de métiers qui peuvent être soumis à une forte rotation de la main-d’œuvre ou rencontrer des difficultés à attirer et fidéliser les salariés. Cette dimension n’est pas analysée ici." (Rapport de la Dares). - Retour au texte

Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public