En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Emploipublic.fr, le site emploi du secteur public

Salon de l'Emploi Public

Concours des Eaux et Forêts : inscription avant le 2 octobre !

icono01 •28 septembre 2009

La deuxième campagne de recrutement du Cemagref (Centre national du machinisme agricole, du génie rural, des eaux et des forêts) pour 2009 touche à sa fin, dans un contexte marqué par la sortie du décret fusionnant les corps des ingénieurs du « gref » et des Ponts et Chaussées.

Les candidats souhaitant participer aux concours externes du Cemagref, afin de rejoindre les 1 400 collaborateurs de cet établissement public, doivent s’inscrire avant le 1er octobre et déposer leur dossier au plus tard le 2 octobre 2009. Au total, 18 postes sont ouverts pour les concours de : chargé de recherche, assistant ingénieur, ingénieur d’études, ingénieur de recherche ou directeur de recherche. Plus de détails sur les concours du Cemagref dans notre rubrique Concours.

Les concours d’ingénieurs seront les premiers organisés après la fusion des corps des ingénieurs du gref et ceux des Ponts détaillée dans un décret paru le 12 septembre au Journal officiel. Le nouveau corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts est un « corps supérieur à caractère technique [...] et à caractère interministériel, classé dans la catégorie A, [... qui] relève des ministres chargés de l’Agriculture et du Développement durable ».

Ce décret n° 2009-1106 détaille les missions et domaines d’intervention des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts, ainsi que les modalités de recrutement et d’avancement dans ce nouveau corps et une série de dispositions transitoires.

Interrogée en mai 2008 par la commission des finances de l’Assemblée nationale, Hélène Jacquot-Guimbal, alors directrice générale du personnel et de l’administration au ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire (Meedat), expliquait que les corps des ingénieurs des Ponts et du « gref » présentaient « des statuts au fond assez proches, même si la gestion en était différente » mais soulignait que « la difficulté la plus sérieuse » lors de la fusion des deux corps serait liée au régime indemnitaire, non pas en raison du « montant des indemnités - dont l’écart n’est pas si grand – [mais du] décalage dans leur versement ». En effet, à l’Équipement, les primes les plus importantes sont versées avec un an de retard, ce qui n’est pas le cas du côté « gref ». Harmoniser ces versements aurait un impact budgétaire de « 120 à 140 millions d’euros ».

Cette fusion s’inscrit dans un mouvement plus large de diminution du nombre de corps dans la fonction publique d’Etat depuis 2005 (lire notre article sur la fusion des corps de l’Etat).
 
M.B.

 

 

Notre vidéo « métier » : portrait d’un ingénieur du Génie rural, des Eaux et Forêts.

 

 
Découvrez nos chaînes thématiques
  • emploipublic territorial Les offres d'emploi des communes,
    des départements, des régions
    et des intercommunalités
  • emploipublic sante social Les offres d'emploi des hôpitaux,
    des établissements médico-sociaux
  • emploipublic etat Les offres d'emploi des ministères,
    services déconcentrés, des
    établissements publics
Les autres sites emploipublic.fr
  • Visiter le site Emploipublic.fr de votre région Toutes les offres d'emploi de
    la fonction publique en région
  • Visiter le site Emploipublic.fr Handicap Toutes les offres d'emploi
    handi-accessibles du secteur public